En 2011, le Burgenland célèbre le bicentenaire de la naissance de Franz Liszt

mercredi 3 août 2011
Partager cet article

C'est à travers expositions et concerts que le bicentenaire  de la naissance de Franz Liszt sera célébré en 2011 par le Burgenland. Pour ce faire, la prodigieuse œuvre du plus grand chef d'orchestre et compositeur de tous les temps sera revisitée en six expositions et plein d'autres projets remarquables. Le concept de « lisztomania » est celui sous lequel l'ensemble des manifestations de l'année Liszt est placé. Il est bon de noter que le mot « lisztomania » n'est pas une invention de marketing mais plutôt celle de l'écrivain Heinrich Heine. Ce dernier l'a inventé pour signifier l'entichement des admiratrices de Liszt. Pour avoir une présentation aussi vaste que possible de l'œuvre de Franz Liszt pour le bicentenaire de sa naissance, le Burgenland propose un programme au rythme des quatre saisons de l'année.

  • Première partie : du 27 au 30 janvier 2011

Cette partie est consacrée à la commémoration de Franz Liszt « Européen » à travers un concert, un récital, des lieder et de la musique symphonique. Ainsi, les frères pianistes Eduard et Johannes Kutrowatz avaient assuré le concert d'ouverture.

Le 28 et le 29 janvier ont eu lieu respectivement  un récital fait par la renommée pianiste de la Géorgie du nom d'Élisabeth Leonskaïa et des lieder de l'Opéra de Vienne avec la soprano Ildikó Raimondi. C'est sous la baguette de Martin Haselböck que la première partie du bicentenaire de la naissance de Liszt va se clôturer avec à l'honneur la musique symphonique de ce dernier le 30 janvier 2011.

  • Deuxième partie : du 17 au 20 mars 2011

Cette période avait correspondu à quatre jours de concerts avec orchestre, un récital de piano et deux soirées de lieder. Pour le 17 mars, c'est le pianiste Ivo Pogorelich, rendu célèbre par des interprétations personnelles, qui s'était produit. Haydn et Mahler mais également la soprano Ruth Ziesak avaient chanté  des lieder de Liszt.

  • Troisième partie : deux semaines de «lisztomania »

Un concert de Pentecôte dans l'église de Raiding avait marqué le coup d'envoi de cette manifestation du bicentenaire considérée comme la plus variée. Avec une entrée libre pour l'office et le concert, la Missa Choralis de Liszt avait été jouée par Wiener Kammerchor. Beaucoup d'autres prestations placées sous le signe de  « Grenzgänge I-IV », regroupées en récital par Eduard et Johannes Kutrowatz avaient eu lieu du 16 au 19 juin 2011.

  • Expositions

Les compositions originales et les œuvres uniques de Franz Liszt seront à l'honneur le 23 juin 2011. On peut en citer quelques unes notamment le « Die Rose ? ein wüstes Tohuwabohu von Gefühlen », œuvre à la quelle plusieurs pièces de Liszt avaient été reliées par Spuller. Cette dernière serait née des suites de la première année d'expédition de Liszt. Par ailleurs, un autre auteur du nom de Gerhard Altmann avait rédigé des textes à partir de récits de voyages et de correspondance de Liszt. C'est le comédien Wolfgang Böck qui avait interprété ces textes.

  • La quatrième saison : octobre 2011

Le 20 octobre sera l'occasion d'entendre un récital avec Adrian Eröd interprétant des lieder de Liszt. La même date sera prévue pour la prestation du père du baryton Iván Eröd et de Wagner. Le 21 octobre sera consacrée à la comparaison entre les deux géants de la musique du XIXème siècle à savoir Wagner et Liszt : quels liens pourraient les rapprocher ? Et c'est le pianiste et récitant Stefan Mickisch qui se chargera de faire ce qu'on a appelé dans le bicentenaire de Liszt «description musicale et biographique d'une amitié d'étoiles ».

  • Le pic de l'année Lizst : 22 octobre 2011

Il s'agit de du 200ème anniversaire de la naissance de Franz Liszt. L'évènement sera commémoré par le pianiste Daniel Barenboïm dans un show de récital. Un nouveau concert de musique symphonique et un concert dans l'église d'Unterfrauenhaid où Franz Liszt est né constitueront les derniers évènements en l'honneur du père de la technique pianistique moderne et du récital. Mais ce n'est pas tout car le rôle de l'homme qui a rapproché les cultures et les peuples, sa personnalité, l'aspect religieux de son art, les racines de son génie, ?en d'autres termes, la vie et l'œuvre de Franz Liszt feront l'objet de plusieurs expositions.  À Eisenstadt et Raiding, tout au long de cette année six espaces avaient accueilli des salles d'expositions et continuent de le faire pour lever un coin de voile sur ce chef d'orchestre, compositeur et pianiste virtuose de génie.

concerts, année Liszt, Burgenland, expositions, Franz Liszt

A lire dans la même catégorie