Glossaire fluvial : les termes incontournables

jeudi 11 novembre 2010
Partager cet articleLe lexique des termes de la navigation peut être ésotérique pour les non initiés. Voici ci-dessus un glossaire pour vous édifier sur le lexique fluvial. Aak : ancien bateau de transport que l'on trouvait sur les petits circuits en Hollande et transformés maintenant en bateau de plaisance. Accéléré : anciens bateaux au drapeau rouge qui avaient priorité de passage dans les écluses du fait du paiement d'une taxe. Accolin : terrain situé entre deux voies parallèles d'une rivière Accoster : tentative pour un bateau de jeter l'ancre à terre  ou de joindre un autre bateau afin de s'immobiliser. Affluent : cours d'eau qui retrouve sa source dans un lit d'eau plus grand. Amont : partie la plus haute d'une rivière en allant vers la source. Aval : partie la plus basse de la rivière qui se  trouve à l'embouchure. Afflot : élévation s'un cours d'eau qui facilite le départ des bateaux marchandes. Affourcher : il s'agit d'une technique lors de l'accostage d'un bateau qui vise à joindre deux ancres pour former  un angle de 120 degrés maximum. Cela permet de réduire la zone d'évitage à gauche ou à droite. Affrètement : location d'un navire pour les besoins de transport. Agrèner : enlever l'eau qui se trouve sur une chaloupe. Aï : ce terme désigne un courant qui va à contre sens au détour d'un virage d'une rivière. Bachet : ancien bateau de charge qui a une étrave, une quille et un étambot. Bâche ou bêche : ancien bateau n'ayant pas de gouvernail et dont la manœuvre est assurée par deux avirons. Bachot : petite barque qui se trouve sur des navires plus grands. Bacouni : Batelier Bacteux ou baqueteux : charpentier de bateaux du Nord de la France. Babord : partie gauche du bateau en fixant le regard vers l'avant. Bajoyer : mur d'une écluse situé sur un de ses côtés, pouvant être vertical ou petit peu penché. Barre : roue permettant la manœuvre du bateau. Il y'a la barre à roue et la barre franche. Battre en arrière : action visant stopper le bateau en procédant à une marche arrière. Bief : est défini comme une rivière se situant entre deux barrages à vannes. Bief de partage : endroit culminant où les eaux d'un canal sont départagées. Bitte d'amarrage : barre de métal ou de béton, ayant la forme d'un cylindre pour l'amarrage d'un bateau. On le trouve sur les quais ou sur les berges. Cafus : se dit des ouvrières du nord qui remplissaient de brique de  charbon les bateaux. Cahotier : bateau de charge qui doit son nom au village de Cahot situé aux abords de la Vilaine. Cagoler : technique de déplacement d'un bateau vers l'aval dont le contrôle est assuré par les amarres. Cale : peut être définie comme le sous-sol du bateau. Vu ses dimensions imposantes, on y conserve des marchandises. On l'appelle également la « houle ». Cale de mise à l'eau : elle permet aux bateaux de pouvoir être remorqués facilement ou d'être posés sur l'eau grâce à une inclinaison de plan au niveau d'une berge d'eau. Chemin de halage : voie qui longe un cours d'eau destiné à traîner des péniches par le force humaine ou animale. Chenal de navigation : c'est un plan tracé sur une carte destiné à montrer les voies maritimes praticables. Etiage : partie la plus basse d'une voie d'eau. Fardage : c'est la partie visible du bateau sur l'eau. Gaffe : c'est un bâton très long dont le crochet situé sur un des bords évite les secousses au bateau au moment d'accoster. Halage : il s'agissait autrefois d'une manière pour les chalands d'être attirés sur la rive par le biais d'une corde fixée au mat. Haut-fond : Roches qui affleurent sur l'eau  rendant la navigation très difficile. Liston : Avec les pares-battages, ce sont ces lignes de bois qui font encerclent tout le pourtour du bateau pour en assurer la protection. Montant : comme son nom l'indique, c'est un bateau qui remonte un cours d'eau ou une écluse en les prenant à contre-courant. Mouillage : c'est la distance qu'il y'a entre la surface et le fond de l'eau. Olive : appelée pommeau en Normandie, l'olive se trouve au niveau de la pagaie. C'est une hampe destinée à assurer le confort de la tenue de  la pagaie et son orientation. Onde Bleue : ce sont des barrières de taille très petite distance de 600 mètres à 1 km. Elles s'ouvrent en même temps dans l'eau pour permettre le passage des bateaux. L'idée vient d'un ingénieur français du nom de Jean Marc Deplaix. ?uvres mortes : partie visible d'un bateau sur l'eau. ?uvres vives : partie cachée du bateau, sous  l'eau. Pare-battage : c'est une protection du bateau en cas de heurts un peu comme les pare-chocs d'une voiture. Au nombre maximal de 20parfois, elles entourent le bateau de manière circulaire sont rondes et remplies d'air. Poupe : c'est la partie arrière du bateau. Proue : c'est la partie avant du bateau. SAS : c'est le passage entre deux portes d'une écluse. Sassement : c'est la durée qu'un bateau met à passer dans une écluse. Elle peut être d'un quart d'heure et est conditionnée de l'ampleur de l'écluse et des chutes d'eau. Seuil : c'est un peu comme un degré d'escalier qui se trouve dans la partie haute d'une écluse. On recommande souvent  de le franchir prudemment (référez-vous au chapitre des manœuvres illustrées de schémas). Sacquier : c'est une personne qui s'occupe de faire monter à bord du navire ou d'en faire descendre des sacs ou des barils de sel au niveau des ports. Safran : Le safran se trouve sur le gouvernail. C'est un plan vertical qui dévie l'eau sous la mer selon le circuit de navigation choisi. Taquet : On en trouve parfois quatre sur un bateau en forme de T. le taquet est un instrument en métal servant à bloquer une corde ou une amarre. Tirant d'air : c'est l'étendue qui se situe entre le point culminant d'un bateau (un mât par exemple) et la surface de l'eau. Trématage : c'est le fait pour un bateau d'en devancer un autre circulant sur une voie parallèle. Tribord : c'est tout ce qui se trouve à droite du navire lorsque le regard est tourné vers l'avant. Vent : c'est un signe précurseur d'un mauvais climat à venir. On le retrouve en général sur le lac Léman, allant du sud-ouest à l'ouest. Vent bizet : vent glacé et sec, venant du nord. Vent de galerne : type de vent marqué par une humidité qui provient du nord-ouest que les marins n'apprécient pas beaucoup. Vent de mar : vent venant de la mer, vent d'ouest. Vent matineau : du sud ouest. Ventelle : vanne servant à vider un sas. Yatch : bateau de plaisance. Yeck : bâton marine. Yole : type de bateau à une seule place dirigé par deux avirons. Yoyo : mouvement que fait un bassin ou un bief instable. Zille ou Zilla : c'est une petite barque que l'on pouvait retrouver sur le Haut-Danube. Zinzin : nom péjoratif que les mariniers attribuent au tracteur électrique.
glossaire, lexique, lexique fluvial

A lire dans la même catégorie