Le désert blanc en Egypte

jeudi 13 janvier 2011
Partager cet article

Des destinations splendides en Egypte, on ne peut pas les citer tellement il y'en a plein. Le Caire, Khartoum, Louxor, Karnak? Mais il ne faut pas penser qu'une visite en Egypte s'arrête aux temples, pyramides et autres musées, détrompez-vous! Agrémentez votre voyage en Egypte en explorant ses vastes étendues de sable impériales. Oasis de Bahariya, désert blanc ou désert noir, les possibilités qui s'offrent à vous sont multiples. On vous invite à les explorer. C'est la ville du Caire qui ouvre la voie à l'oasis de Bahariya. Cet oasis se démarque dans le paysage égyptien par les fresques bleuâtres et jaunâtres de ses peintures et  ses tombes. Il est possible de tomber sur  Baennentiou qui est l'une d'entre elle. Si Alexandre le Grand a fait parler de lui et écrit une page de l'histoire de l'Egypte, ce dernier n'a pas omis de lui réserver un endroit de commémoration dans un célèbre temple à Bahariya. On trouve également des momies très fantasques dans les musées de cet oasis. A partir de Bahariya, on a le désert blanc qui se profile. Et comme l'on peut s'y attendre, sur le site, il y'a du blanc à perte de vue. Une couleur qui provient de l'érosion éolienne ayant aboutie à la formation de calcaire. L'endroit fait le bonheur des archéologues qui ont mis à jours des restes de dinosaures à Djebel Dist. Le plus fameux d'entre eux est le Spinosaurus. Il y est également la recensé présence d'une faune et d'une flore impressionnante dans le temps. On trouve à présent des fennecs, des coraux, des coquillages et mollusques. Il y'a même de l'eau naturelle et des palmiers dans le désert blanc du côté de l'oasis de Bahariya. Avec autant de choses à découvrir, il faut prendre le temps de savourer l'immense plaisir qu'on a de dormir au désert blanc. C'est une expérience qui marque l'esprit à jamais. Un équipement adéquat (vêtements résistants, lampes d'éclairages, sacs de couchage?) disponible depuis Bahariya permet de dormir au désert blanc à la belle étoile dans des tentes dites igloos. C'est des précautions biens utiles pour profiter pleinement de cette aventure.L'accès se paie mais ce débours est largement compensé par ce qu'on y gagne en retour. Un autre caprice de la nature égyptienne, le désert noir dont l'aspect, lui, est dû dans le passé à la  formation de roches magmatiques de volcans. Tout comme dans le désert blanc, il est surprenant de constater les sources d'eaux de l'oasis de Farafra. Le désert noir comme le désert blanc changent complètement d'aspect le soir et luit sous les reflets du couchée du soleil. De chaudes couleurs l'enveloppe alors et tout baigne dans une ambiance totalement féérique.
désert blanc, désert noir, dormir désert blanc