Israel

A la découverte du petit village de Névé Tzédek en plein centre de Tel Aviv

mercredi 7 septembre 2011 - Lieux touristiques
Surnommé « l'Oasis de Justice », le petit village au centre de Tel Aviv à la fois moderne et authentique est une destination incontournable pour les connaisseurs. Il s'agit de Névé Tzédek qui se trouve exactement entre Tel Aviv et Jaffa. Connu pour son prestigieux passé longtemps oublié, ce quartier de Tel Aviv se voit depuis 25 ans reconnaître le titre de « le Joyau Flamboyant ». Il porte bien son titre car la plupart d'acquéreurs français connus pour leur raffinement s'arrachent ce lieu sacré d'Israël.

Le mont du Temple à Jérusalem : Lieu saint musulman

mercredi 26 janvier 2011 - Jérusalem
Pourquoi le mont du Temple de Jérusalem est-il empreint d'autant de sainteté et de mystère ? Tout simplement parce que son histoire est étroitement liée aux origines de la religion musulmane et du judaïsme. C'est un symbole religieux qui signifie énormément pour les musulmans et les juifs. C'est un site qui a beaucoup mobilisé pour sa mise en valeur.
Sur ce Rocher, une trace du pied du prophète Mouhamed (PSL) est visible. De là, naîtra l'idée de son élévation au ciel en 621 pour recueillir le Coran Sacré en compagnie de Gabriel comme l'indique les sourates du Coran.
Un lieu d'une telle pureté devait être magnifié. Telle pensée a pu pénétrer les califes Omar et Abd al-Malik pour qu'ils veuillent faire du mont un lieu saint musulman par la construction de la mosquée en 638 suivie ensuite par celle du Dôme du Rocher qui s'achèvera en 691.

La mer morte

lundi 17 janvier 2011 - Lieux touristiques
La Mer Morte est un endroit hors du commun de par son histoire et sa morphologie qui explique l'attrait touristique de la zone.La mer morte a une superficie d'environ 810 km². Elle tire son alimentation du Jourdain. Elle est bordée à l'est par une chaîne de montagnes et à l'ouest par les collines de Jérusalem.Sous ses eaux calmes dormiraient les cités de Sodome, Adma et Tsoar. L'histoire de la Mer Morte est étroitement liée à celle des juifs. On sait qu'Isaac est le patriarche du Judaïsme. Or la légende raconte que pour lui trouver l'épouse idéale, Eliezer, le serviteur de son père Abraham, est allée chercher très loin celle qui rassemblerait à la fois la bonté, la fidélité en plus de partager les objectifs de son mari. Et c'est ainsi que Rebecca fut choisie.

Les grottes de Soreq

vendredi 14 janvier 2011 - Lieux touristiques
Si cela n'avait été l'explosion d'une carrière de HarTuiy, nul n'aurait découvert en 1968 les grottes de stalactites d'Avshalom. La grotte de Soreq qui fut ainsi révélée existait depuis plus d'une vingtaine de millions d'années et aurait été formée par l'association du calcaire de l'eau de pluie au dioxyde de carbone. On la trouve à Judée, une vaste plaine en allant vers la zone orientale de Beit-Shemesh. Des sédiments de calcaire se formeront ensuite pour donner naissance aux stalagmites et aux stalactites. Cela fait de Soreq une cave naturelle très humide et d'une température ambiante de 22°.

Désert du Néguev et vallée d'Arava

vendredi 14 janvier 2011 - Lieux touristiques
Le désert du Neguev est un triangle d'une superficie de 130 000km² qui occupe une large partie des terres d'Israël (66%). Il est limité au nord par la ville de Beer-Shiva, au sud par la station balnéaire d'Eilat, à l'est par le Wadi Arava et à l'ouest par le Sinaî. Il tire son nom d'un vocable hébreu qui veut dire « sud ». Abraham, Isaac et Jacob vécurent dans ce désert aride et sans vie comme le qualifiait Marc Twain. Sur une aussi vaste étendue, il est normal  de trouver de trouver  des zones contrastées. C'est le cas avec le Néguev du Nord, le Néguev du Centre, le Néguev de l'Ouest, le Plateau de Neguev et la Vallée d'Arava.  Ce qu'on note dans ces espaces  là c'est la présence d'énormes collines de sable et une  pluviométrie aléatoire qui varie de 5 à 30 cm rendant le sol pauvre et peu propice à la culture. L'atmosphère y est très chaude. Loin de rebuter les israéliens, le désert du Néguev a été pour eux l'occasion de prouver une intelligence hors du commun comme le leur professait David Ben Gouriou (David le fils du Lion). Ils ont su habillement manier cette nature peu généreuse pour en faire un habitat, empêcher que le désert avance et cultiver productivement la terre. Les origines des habitants du désert du Néguev sont à chercher dans les périodes du 14e et du 17e siècle chez les bédouins de l'Arabie. On raconte qu'ils seraient venus là pour chercher vie meilleure, transiter vers la Mecque ou fuir des terres non pacifiques. On compte de nombreuses tribus telles que les Tarabin, les Tyaha, les Ayada, et les Muzayna.

Le Mur des Lamentations

vendredi 14 janvier 2011 - Jérusalem
Venez découvrir le très célèbre Mur des lamentations dés que vous le pouvez, car ce lieu saint juif est une splendide place touristique ! Les origines du nom de ce Mur occidental sont à rechercher dans des époques très anciennes .Sachez que le nom de ce lieu saint juif lui a été donné au XXème siècle. C'est durant  la deuxième guerre mondiale que  les britanniques ont choisi le nom Mur des lamentations  pour ce mur après avoir remporté la victoire contre les trucs. Les premières touristes  venant d'Europe ont commencé à appeler ce mur, Mur des lamentations  alors que les israéliens eux, l'appelaient autrement.

La Grande Mosquée à Saint Jean d'Acre (lieu saint musulman)

vendredi 14 janvier 2011 - Lieux saints
La région de Galilée conserve en son sein la grande Mosquée Al Jazzar. D'après ce que nous apprennent des inscriptions arabes gravées sur le mur d'entrée, ce lieu saint musulman fut construit en 1196 à partir de l'Hégire sur ce qui restait de la Cathédrale de la Sainte Croix. En ces temps là, à Saint d'Acre Jean, régentait Al Jazzar  « le boucher » dénommé ainsi à cause de sa méchanceté.  Ses restes et ceux de son fils Sulaymân  Pacha sont gardés dans des tombeaux à l'entrée de la grande mosquée.

Le parc zoologique de Tel Aviv

jeudi 13 janvier 2011 - Tel Aviv
A Ramat-Gan se trouve un parc zoologique dénommé le Safari de Ramat-Gan. Il fonctionne depuis 1974 et compte de nombreux spécimens de la race animale (1600). Ces animaux d'Afrique et du Moyen-Orient font la renommée du parc zoologique qui est le plus important dans cette zone. Au Safari de Ramat-Gan, on recense plus d'une vingtaine d'espèces de reptiles, plus de 100 types d'animaux volants et 68 types de mammifères.

Le Mausolée du Báb à Haïfa

jeudi 13 janvier 2011 - Haïfa
Le constructeur de la Mausolée du Báb s'est largement inspiré des édifices de l'Occident et de l'Orient. Les arches et colonnes de William S. Maxmell donnent en effet  un aperçu de la grandeur grecque, de la finesse orientale et du classique romain. Mais ce qui fait le plus les charmes de l'endroit, c'est les incomparables terrasses du Mausolée du Báb. Elles se fondent tellement dans la nature que l'écologie ne s'en ressent pas. Par ailleurs, des techniques d'irrigation irréprochables assurent la fourniture du jardin en eau.

Le mont des Oliviers à l'est de Jérusalem

mercredi 12 janvier 2011 - Jérusalem
Le mont des Oliviers à Jérusalem est un site à la croisée des religions. De l'ascension du roi David sur ses flancs aux tables destinées aux sacrifices édifiées par Salomon, nombreuses sont les légendes qui ont marqué son histoire au fer rouge. C'est de ce caractère religieux qu'est empreinte cette colline qui s'élève sur 800 m de haut. La présence d'oliveraies a conféré son nom à ce mont de l'Est de Jerusalem. L'histoire retient que le mont des Oliviers fut le théâtre des faits marquants des ultimes moments de Jésus. C'est à Bethanie qu'il passa un séjour avec ses compagnons lorsque vint Pâques. Par la suite, c'est là que l'histoire de l'ânon et son acclamation au retour du mont eurent lieu. Si le mont des Oliviers a comporté des temples jadis, Jésus en ordonna l'éradication.