Le Mausolée du Báb à Haïfa

jeudi 13 janvier 2011
Partager cet article

Le constructeur de la Mausolée du Báb s'est largement inspiré des édifices de l'Occident et de l'Orient. Les arches et colonnes de William S. Maxmell donnent en effet  un aperçu de la grandeur grecque, de la finesse orientale et du classique romain. Mais ce qui fait le plus les charmes de l'endroit, c'est les incomparables terrasses du Mausolée du Báb. Elles se fondent tellement dans la nature que l'écologie ne s'en ressent pas. Par ailleurs, des techniques d'irrigation irréprochables assurent la fourniture du jardin en eau. C'est en 1987 que seront entreprises les premières constructions portant sur les terrasses du Mausolée du Báb. Une conception de magnifiques jardins suspendus et de 18 terrasses sur les parties supérieures et inférieures du mausolée voit le jour. On ne pouvait attendre rien d'autre qu'une réalisation hors du commun de la part de ce célèbre architecte Fariborz Sahba qui s'est illustré en Inde. La religion bah aie trouve son plus parfait accomplissement sur les flancs du Mont Carmel. On sent un parfum de spiritualité et de préciosité une fois sur ces terrasses. Leur étonnante forme circulaire confère  aux terrasses du mausolée du Báb une concordance et un équilibre parfaits. A cela s'ajoute les jeux de lumière d'un brillant éclairage.Le jardin attire du monde subjugué par sa beauté et ses fontaines.On ne compte plus le nombre d'animaux et les différentes de variétés de plantes qu'on retrouve dans les ces jardins. En principe 1 kilomètre de verdure sur les flancs du Mont Carmel et 225 m de haut accueillent les terrasses. Pour le versant, c'est d'un point de 60 à 400m qu'elles vont.
Mausolée du Báb, Terrasses du Mausolée du Báb