Jérusalem

Le mont du Temple à Jérusalem : Lieu saint musulman

mercredi 26 janvier 2011
Pourquoi le mont du Temple de Jérusalem est-il empreint d'autant de sainteté et de mystère ? Tout simplement parce que son histoire est étroitement liée aux origines de la religion musulmane et du judaïsme. C'est un symbole religieux qui signifie énormément pour les musulmans et les juifs. C'est un site qui a beaucoup mobilisé pour sa mise en valeur.
Sur ce Rocher, une trace du pied du prophète Mouhamed (PSL) est visible. De là, naîtra l'idée de son élévation au ciel en 621 pour recueillir le Coran Sacré en compagnie de Gabriel comme l'indique les sourates du Coran.
Un lieu d'une telle pureté devait être magnifié. Telle pensée a pu pénétrer les califes Omar et Abd al-Malik pour qu'ils veuillent faire du mont un lieu saint musulman par la construction de la mosquée en 638 suivie ensuite par celle du Dôme du Rocher qui s'achèvera en 691.

Le Mur des Lamentations

vendredi 14 janvier 2011
Venez découvrir le très célèbre Mur des lamentations dés que vous le pouvez, car ce lieu saint juif est une splendide place touristique ! Les origines du nom de ce Mur occidental sont à rechercher dans des époques très anciennes .Sachez que le nom de ce lieu saint juif lui a été donné au XXème siècle. C'est durant  la deuxième guerre mondiale que  les britanniques ont choisi le nom Mur des lamentations  pour ce mur après avoir remporté la victoire contre les trucs. Les premières touristes  venant d'Europe ont commencé à appeler ce mur, Mur des lamentations  alors que les israéliens eux, l'appelaient autrement.

Le mont des Oliviers à l'est de Jérusalem

mercredi 12 janvier 2011
Le mont des Oliviers à Jérusalem est un site à la croisée des religions. De l'ascension du roi David sur ses flancs aux tables destinées aux sacrifices édifiées par Salomon, nombreuses sont les légendes qui ont marqué son histoire au fer rouge. C'est de ce caractère religieux qu'est empreinte cette colline qui s'élève sur 800 m de haut. La présence d'oliveraies a conféré son nom à ce mont de l'Est de Jerusalem. L'histoire retient que le mont des Oliviers fut le théâtre des faits marquants des ultimes moments de Jésus. C'est à Bethanie qu'il passa un séjour avec ses compagnons lorsque vint Pâques. Par la suite, c'est là que l'histoire de l'ânon et son acclamation au retour du mont eurent lieu. Si le mont des Oliviers a comporté des temples jadis, Jésus en ordonna l'éradication.