Lieux touristiques

A la découverte du petit village de Névé Tzédek en plein centre de Tel Aviv

mercredi 7 septembre 2011
Surnommé « l'Oasis de Justice », le petit village au centre de Tel Aviv à la fois moderne et authentique est une destination incontournable pour les connaisseurs. Il s'agit de Névé Tzédek qui se trouve exactement entre Tel Aviv et Jaffa. Connu pour son prestigieux passé longtemps oublié, ce quartier de Tel Aviv se voit depuis 25 ans reconnaître le titre de « le Joyau Flamboyant ». Il porte bien son titre car la plupart d'acquéreurs français connus pour leur raffinement s'arrachent ce lieu sacré d'Israël.

La mer morte

lundi 17 janvier 2011
La Mer Morte est un endroit hors du commun de par son histoire et sa morphologie qui explique l'attrait touristique de la zone.La mer morte a une superficie d'environ 810 km². Elle tire son alimentation du Jourdain. Elle est bordée à l'est par une chaîne de montagnes et à l'ouest par les collines de Jérusalem.Sous ses eaux calmes dormiraient les cités de Sodome, Adma et Tsoar. L'histoire de la Mer Morte est étroitement liée à celle des juifs. On sait qu'Isaac est le patriarche du Judaïsme. Or la légende raconte que pour lui trouver l'épouse idéale, Eliezer, le serviteur de son père Abraham, est allée chercher très loin celle qui rassemblerait à la fois la bonté, la fidélité en plus de partager les objectifs de son mari. Et c'est ainsi que Rebecca fut choisie.

Les grottes de Soreq

vendredi 14 janvier 2011
Si cela n'avait été l'explosion d'une carrière de HarTuiy, nul n'aurait découvert en 1968 les grottes de stalactites d'Avshalom. La grotte de Soreq qui fut ainsi révélée existait depuis plus d'une vingtaine de millions d'années et aurait été formée par l'association du calcaire de l'eau de pluie au dioxyde de carbone. On la trouve à Judée, une vaste plaine en allant vers la zone orientale de Beit-Shemesh. Des sédiments de calcaire se formeront ensuite pour donner naissance aux stalagmites et aux stalactites. Cela fait de Soreq une cave naturelle très humide et d'une température ambiante de 22°.

Désert du Néguev et vallée d'Arava

vendredi 14 janvier 2011
Le désert du Neguev est un triangle d'une superficie de 130 000km² qui occupe une large partie des terres d'Israël (66%). Il est limité au nord par la ville de Beer-Shiva, au sud par la station balnéaire d'Eilat, à l'est par le Wadi Arava et à l'ouest par le Sinaî. Il tire son nom d'un vocable hébreu qui veut dire « sud ». Abraham, Isaac et Jacob vécurent dans ce désert aride et sans vie comme le qualifiait Marc Twain. Sur une aussi vaste étendue, il est normal  de trouver de trouver  des zones contrastées. C'est le cas avec le Néguev du Nord, le Néguev du Centre, le Néguev de l'Ouest, le Plateau de Neguev et la Vallée d'Arava.  Ce qu'on note dans ces espaces  là c'est la présence d'énormes collines de sable et une  pluviométrie aléatoire qui varie de 5 à 30 cm rendant le sol pauvre et peu propice à la culture. L'atmosphère y est très chaude. Loin de rebuter les israéliens, le désert du Néguev a été pour eux l'occasion de prouver une intelligence hors du commun comme le leur professait David Ben Gouriou (David le fils du Lion). Ils ont su habillement manier cette nature peu généreuse pour en faire un habitat, empêcher que le désert avance et cultiver productivement la terre. Les origines des habitants du désert du Néguev sont à chercher dans les périodes du 14e et du 17e siècle chez les bédouins de l'Arabie. On raconte qu'ils seraient venus là pour chercher vie meilleure, transiter vers la Mecque ou fuir des terres non pacifiques. On compte de nombreuses tribus telles que les Tarabin, les Tyaha, les Ayada, et les Muzayna.