A la découverte du petit village de Névé Tzédek en plein centre de Tel Aviv

mercredi 7 septembre 2011
Partager cet article

Névé TzédekNévé Tzédek

RuelleRuelle

HôtelHôtel

Jeunes mariésJeunes mariés

Centre CulturelCentre Culturel

Surnommé « l'Oasis de Justice », le petit village au centre de Tel Aviv à la fois moderne et authentique est une destination incontournable pour les connaisseurs. Il s'agit de Névé Tzédek qui se trouve exactement entre Tel Aviv et Jaffa. Connu pour son prestigieux passé longtemps oublié, ce quartier de Tel Aviv se voit depuis 25 ans reconnaître le titre de « le Joyau Flamboyant ». Il porte bien son titre car la plupart d'acquéreurs français connus pour leur raffinement s'arrachent ce lieu sacré d'Israël.

Le Névé Tzédek : ville à architecture très originale

L'originalité du paysage et de l'architecture des bâtiments ce quartier de Tel Aviv donne l'impression d'un genre hybride. Il constitue le cœur de la vie artistique, culturel et intellectuel de Tel Aviv en particulier et d'Israël en général.

On y retrouve de faux airs locaux et exotiques, de genre et d'ambiance exceptionnels,? qui font de lui l'endroit typique du 21ème siècle. Dans les années 20, son architecture unique et très originale n'existe que dans cette partie d'Israël et lui avait valu le surnom « Le petit Paris ». Une fois dans les sinueuses ruelles très arborées de la ville, vous serez émerveillés par le savoir-faire artistique de la localité à travers les musées, les restaurants et cafés branchés mais également les galeries d'art et les multitudes de magasins de poterie, d'orfèvre et d'artisanat.

L'authenticité de la ville de Névé Tzédek se justifie très aisément car sa construction précède celle de Tel Aviv de 22 ans puisqu'elle remonte de 1887. Tout en admirant les arts architecturaux contemporains, se balader dans les rues de Névé Tzédek est devenu un plaisir à s'offrir gratuitement. Une simple excursion vous permettra de revisiter l'histoire en remontant le temps au gré des flâneries dans les pittoresques rues de ce « village en ville » au cœur de Tel Aviv. D'ailleurs, c'est la gente raffinée et branchée de nationalité française qui convoite le plus souvent cette ville conservatrice de son style d'antan. Ces illustres français à la fois simples et sophistiqués sont par contre très soucieux de préserver l'âme authentique de cette partie d'Israël.

Le Névé Tzédek : ville prisée par les français

Grâce à une clientèle française à flair affûté et aux pittoresques sites immobiliers, la ville est devenue un lieu incontournable pour tout visiteur à la recherche d'authenticité et d'exotisme à Tel Aviv. Notez que les français sont tombés amoureux de ce quartier depuis belle lurette, c'est-à-dire au tout début de sa construction. L'histoire entre cette ville et les français c'est comme la belle au bois dormant ou comme un diamant brut à raffiner progressivement. Justice est rendue à ce quartier qui ne cesse de grandir depuis ces cinq dernières années malgré la flambée des prix immobiliers. En effet, le prix d'un logement de haut standing est encore à la portée des bourses et l'avenir du secteur promet en avantages. Cela implique un fort investissement dans le secteur de l'immobilier de la part des français et des acquéreurs.

La plupart des propriétaires à Névé Tzédek sont des français et ils ne regrettent pas d'avoir investi. Quant aux acquéreurs, ils envisagent sous peu de doubler leurs mises. Tellement la ville est jolie, elle est devenue incontournable pour les jeunes mariés qui viennent se faire photographier. Toutes aussi belles les unes que les autres, les mariées sur leurs cortèges nuptiaux défilent à travers les rues du magnifique quartier, surtout le lundi et le jeudi. Un spectacle digne d'un conte de fée quand le feuillage des arbres se mêle aux voilages blancs des robes se frottant aux vielles pierres des maisons ou quand les bancs des petits squares sont effleurés par les strass, etc.

Ce qu'il faut voir absolument à Névé Tzédek

Si vous êtes en visite dans cette partie de Tel Aviv, ne faites  pas le tour de la ville de Névé Tzédek sans faire un détour au Centre culturel Suzanne Dellal. Ce dernier constitue l'âme de ce quartier et le lieu où convergent de nombreux artistes. Une dizaine de festivals s'est tenue dans ce Centre depuis sa création en 1989. Ses jardins accueillent les manifestations de plein air tandis que quatre plateaux intérieurs servent de scènes pour le théâtre et la danse. Quant au jardin du centre, il est tout simplement magnifique avec sa pelouse verdoyante avec des arbres très beaux.

Trois représentations sous forme de tableaux en céramique sont accrochées sur les murs du Centre. Sur l'une d'entre elles, on peut apercevoir Zerah Barnet (1843-1945), Haïm Amzaleg (1824-1916), Shimon Rokach (1863-1922 et Aharon Chelouche (1824-1920). Ces illustres personnages représentent les fondateurs du quartier de Névé Tzédek. Sur une autre, c'est le quartier même de Névé Tzédek qui est représenté avec la rue Herzl, le Pont Chelouche et l'école des filles. La dernière fresque est une illustration des intellectuels ayant vécu dans la ville.

Sur cette dernière, il y a Yossef haïm Brenner (1881-1921), Shmouel Yossef Agnon (1888-1970), David Shimoni (1886-1956), Rabbi Abraham Yitshak Hacohen Kook (1865-1935), Déborah Baron (1887-1956) et Alexander Zisking Rabinowitz (1854-1945). Juste à côté du Centre, il ya une tour appelée « la tour des Français ». Il s'agit d'un gigantesque bâtiment, d'ailleurs en chantier, abritant les appartements achetés par un bon nombre de français. Ce sont des appartements très spacieux et très design différents des maisons à l'ancienne dans le reste de la ville.

jaffa, névé tzédek, quartier tel aviv, tel aviv

A lire dans la même catégorie