Désert du Néguev et vallée d'Arava

vendredi 14 janvier 2011
Partager cet article

Le désert du Neguev est un triangle d'une superficie de 130 000km² qui occupe une large partie des terres d'Israël (66%). Il est limité au nord par la ville de Beer-Shiva, au sud par la station balnéaire d'Eilat, à l'est par le Wadi Arava et à l'ouest par le Sinaî. Il tire son nom d'un vocable hébreu qui veut dire « sud ». Abraham, Isaac et Jacob vécurent dans ce désert aride et sans vie comme le qualifiait Marc Twain. Sur une aussi vaste étendue, il est normal  de trouver de trouver  des zones contrastées. C'est le cas avec le Néguev du Nord, le Néguev du Centre, le Néguev de l'Ouest, le Plateau de Neguev et la Vallée d'Arava.  Ce qu'on note dans ces espaces  là c'est la présence d'énormes collines de sable et une  pluviométrie aléatoire qui varie de 5 à 30 cm rendant le sol pauvre et peu propice à la culture. L'atmosphère y est très chaude. Loin de rebuter les israéliens, le désert du Néguev a été pour eux l'occasion de prouver une intelligence hors du commun comme le leur professait David Ben Gouriou (David le fils du Lion). Ils ont su habillement manier cette nature peu généreuse pour en faire un habitat, empêcher que le désert avance et cultiver productivement la terre. Les origines des habitants du désert du Néguev sont à chercher dans les périodes du 14e et du 17e siècle chez les bédouins de l'Arabie. On raconte qu'ils seraient venus là pour chercher vie meilleure, transiter vers la Mecque ou fuir des terres non pacifiques. On compte de nombreuses tribus telles que les Tarabin, les Tyaha, les Ayada, et les Muzayna. Au désert du Néguev, on trouve des lacs formés à partir d'eau et d'effondrement de montagnes. De ceci résulte des cratères appelés Machteshim. Il en existe trois dans le désert du Néguev : -Le Petit Machtesh -Le Grand Machtesh -le Machtesh Ramon Ce sont des sites dont les centres d'études géologiques israéliens tirent beaucoup et qui suscitent beaucoup de curiosité. Trois villes se font remarquer dans la partie orientale du désert, il s'agit de : -Arad : cette zone jouit d'un début de croissance économique et d'un climat non obstrué par le développement industriel. Il est très agréable pour la personne à la santé fragile ou présentant des x difficultés respiratoires. -Dimona : avec 20 000 personnes vivant sur ces terres, la région de Dimona est caractérisée par la présence d'usines de fabrication d'armes nucléaires et la secte des Hébreux Noirs qui ne répugnent pas à respirer l'air très aride. Elle fut créée vers 1950 au sud d'Eilat. -Mamshit : c'est le fief des nabatéens. Son origine au siècle 1er. La ville a connu l'invasion byzantine, les romains vers l'an 106,  le passage des musulmans mais elle fut marquée par les gens nabatéens de l'Arabie qui l'ont élevée au rang de ville prospère en domptant la nature et en alimentant la terre en eau. De nos jours, on retrouve des vestiges romaines, des fresques et des jarres de bronzes dans ses cites archéologiques. Ensuite vient la vallée d'Arava limitée à l'est par la Jordanie et à l'ouest par Israël. S'y trouvent Yotvata, Lotan, des kibboutzim comme on les appelle. Les terres de la vallée étaient réputées pour être riche en cuivre et en mines (les mines de Salomon y étaient).
Désert du Néguev, vallée d’Arava