Auberges traditionnelles japonaises : les ryokan

vendredi 8 avril 2011
Partager cet article

Au Japon maintes surprises vous attendent au détour d'une ruelle. Tel est le cas des ryokan, sorte d'auberges traditionnelles qui revêtent un aspect si particulier. Pourquoi ? Parce qu'une fois que vous avez mis un pied dedans vous êtes surpris par la grâce et le calme des lieux. Les ryokan sont plébiscités par une clientèle en quête  de détente.

Il faut dire que l'atmosphère s'y prêt beaucoup. Les ryokan sont en général entourés d'une nature verdoyante et généreuse (rizières,  Le décor y est naturel et très beau.

Que sont les ryokan ?

C'est des auberges traditionnelles, sorte de pension où le visiteur séjourne pour découvrir une gastronomie japonaise des plus savoureuses. Elle est riche et variée :

La Collation

On a le thé, le saké, l'alcool de sochu (à base de patate), le Satsuma, le kaiseki, l'incourtanable thé vert? Des noms aux résonnances bien étranges qui promettent beaucoup.

Les Plats

Avez-vous jamais songé que vous mangeriez un ourson ? Crû de surcroît ? Eh bien dans les ryokan japonais, l'ourson est servi avec du riz au lait. Les repas sont alléchants :

-des œufs non cuits sur un lit de riz ;

-du soja sous forme de pâte;

-du poisson à volonté ;

-soupe de crevette ;

-homard etc.

C'est un bien autre voyage que votre palais va faire : naviguer entre des saveurs, des couleurs et des odeurs. Une autre forme d'art et de mode de vie.

Accès et tarifs

Si vous voulez vous rendre aux ryokan de Hakusuikan ou Shirakabesô, sachez qu'il faut parcourir 120 kilomètres en provenance de Tokyo.

Le service est généralement en porcelaine ou céramique  fin et léger, et la table artistiquement mise (fleurs et herbes). Pour Tokyo/Nikko, c'est la ligne Shinkansen qui vous transporte.

Vous descendrez ensuite à  utsunomya (1h45 minutes de trajet). Les prix des ryokan comme Taito ou Ando Ryokan situés à Asakusa, tournent autour de 3000 yens par personne (et chaque nuit) s'ils sont moyens et situés en dehors de Tokyo. Sinon ce sera à 8000 yens/personne (10 000 yens pour une chambre double).

Plus au Nord, on a Ito, accessible par bus et train.  Sur la côte est, en allant ver shimoda, il faut prendre un bus également. Renseignez-vous donc sur leurs horaires.

Le client est y vraiment ROI !

Le ton du personnel (composé d'okami, de gouvernante, de filles traditionnellement habillées)  est poli. C'est presque avec déférence que vous êtes introduit, déchaussé (des pantoufles fort propres à la place des chaussures) au sein de l'habitacle. Tout invite au plaisir des sens  autant dans la déco recherchée et à la fois discrète que dans les délicieux parfums dont on ne saurait, avec certitude, définir la provenance.

Pas besoin de dire que c'est avec toute l'attention du monde que les japonais vous feront découvrir « vos quartiers » et le fameux futon sur lequel vous compterez les moutons.

Les ryokan du Japon ont inspiré plus d'une plume (Eloge de l'ombre, La danseuse d'Izu?). Ne soyez pas étonné de savoir que certains personnages de films américains y ont été.

Les japonais savent bien profiter de la nature. Aussi trouverez-vous un ryokan ( Hakusuikan) avec un onsen pour les bains corporels ou encore un autre célèbre pour ses « bains de sable » près d'Ibusuki.

Auberges traditionnelles, ryokan japon

A lire dans la même catégorie