La gastronomie au Japon est un art

jeudi 8 décembre 2011
Partager cet article

Gastronomie JaponaiseGastronomie Japonaise

SobaSoba

MizutakiMizutaki

SashimiSashimi

SushiSushi

Elle se doit de faire le lien entre les êtres humains et Mère nature. Les produits utilisés pour l'élaboration des mets japonais doivent être toujours très frais et choisis absolument en fonction des saisons.

Ainsi si vous allez au Japon dans la région du Tohoku au mois de septembre, on vous présentera des nouilles de sarrasin, appelées « soba » et ce n'est pas tant le plat qui est original, mais la manière dont on vous le servira. Vous pouvez en mangez autant que vous voulez jusqu'à complète satiété. Lorsque le serveur vous ressert, il pousse un grand cri très impressionnant, respectant ainsi une tradition très ancienne.

Sur l'île de Honshu dans la ville de Kyushu, quand arrive le mois de décembre, on mange une spécialité nommée « Mizutaki ». C'est un plat de poulet cuit au bouillon et servi avec des légumes, le tout a été mariné au préalable dans une sauce amère aux agrumes. Rien ne se perd et le bouillon servira ensuite pour la cuisson d'un porridge délicieux à base de riz.

La cuisine japonaise « nihon ryôri » se soucie autant d'esthétisme que de saveur gustative. Tout est lié ! C'est pourquoi la présentation, la décoration et même la préparation des plats doit se fait en fonction de certains critères bien précis. On change la décoration des habitations selon les saisons de l'année, mais aussi les décorations des assiettes, des plats, des tissus utilisé en cuisine, le raffinement peut aller jusqu'à enfiler un kimono en harmonie avec le plat préparé.

Même si l'alimentation des japonais a beaucoup changé avec l'évolution du mode de vie, les poissons et d'une manière générale tous les produits de la mer sont toujours à l'honneur dans la gastronomie japonaise. Pourtant, les eaux proches de l'île nipponne sont devenues bien peu poissonneuses. Qu'importe pour les japonais, ils vont pêcher ailleurs et parfois sur des mers et océans très lointains.

Le vrai repas traditionnel japonais est, en principe, composé de 3 à 6 plats divers, tous servis au même moment; ils sont à base de poissons, de légumes, de fruits de mer... Il y a toujours plus de produits de la mer que de viande. Ces aliments sont grillés, sautés à la poêle, frits et servis avec de la sauce de soja, une soupe légère et du riz blanc ...

Au moment du dessert, on sert des fruits frais et à l'heure du thé des pâtisseries à la consistance pâteuse mais néanmoins très parfumées, réalisées avec de la farine de riz ou de haricots.

Le sashimi est toujours la spécialité japonaise la plus connue et renommée. C'est un plat à base de poisson cru servi en tranches fines puis trempées dans le sauce de soja ; ou bien la tranche de poisson est délicatement posée sur du riz (nigri sushi) ou encore enroulée autour du riz en compagnie d'une algue (maki sushi).

Quelques ustensiles que tout bon cuisinier japonais doit avoir dans sa cuisine :

  • hôchô (couteaux japonais) et Togi-ki (aiguiseur)
  • shamoji (spatules de différentes tailles pour servir le riz)
  • makisu (tapis en bambou servant à préparer les sushis)
  • sushi-oke (bol en bois spécialement destiné à la préparation du riz).
Sashimi, Soba, gastronomie japonaise, Mizutaki, cuisine japonaise

A lire dans la même catégorie