La petite ville de Khénifra

mardi 16 août 2011
Partager cet article

Carte d'hydraCarte d'hydra

Installée sur les deux rives de l'Oum er Rbia, la petite ville du Moyen Atlas garde son vieil aspect de ville militaire. Il s'agit d'un pur relais stratégique qui auparavant ne constituait qu'un modeste enclos au bord de l'Oum er Rbia. La tribu des Zaïane avait quelques uns de ses membres qui trouvaient abri pendant l'hiver dans cette région de Khénifra. La restauration de la kasba voisine d'Adekhsane et la construction du pont sur l'oued sont ordonnées par le Moulay Ismail à la fin du XVIIème siècle. Ces deux réalisations permirent une considération plus importante de la bourgade.

Au nom du pouvoir central, après être nommé caïd par Moulay el Hassan, Moha ou Hammou ez Zaïani se rend maître de la région vers la fin du XIXème siècle. Il en fait un foyer d'indépendance et fait de Khénifra un marché très fréquenté à cause des fondouks, des bains, de la mosquée, etc. En s'affranchissant de la tutelle impériale, le Moha, par attaques et razzias gagne du terrain pénétrant jusqu'à Meknès, adhère ainsi à la guerre sainte contre les français et au mouvement berbère. Les français, avec 563 morts, subissent de grosses pertes avec leur entrée dans la ville. Mais, les troupes françaises reprirent le dessus en établissant une autorité réelle en 1921 après la mort du Moha tué par ces derniers.

Situation géographique

Khénifra se situe entre le plateau central du Maroc et le Haut Atlas, au sud de Meknès. Des sommets à altitude variable et plateaux constituent les principaux éléments de son relief accidenté. La province de Khénifra est caractérisée par trois régions naturelles à savoir au nord, le Moâsker de 3277m sur le plateau du Moyen Atlas, le Haut Atlas culminant au djebel Ayachi 3757m et le bassin versant de la haute Moulouya. Le centre de la petite ville de Khénifra est administrativement rattaché à une partie du Dir du Moyen Atlas à El Kbab précisément. La forêt recouvre toute cette région montagneuse où prennent leur source, l'oued Srou et l'Oued Chbouka. Notez que l'oued Srou est un affluent de l'Oum Er-Rebiâ. Une grande partie de Khénifra se localise à l'Ouest de l'Oum Er-Rebia. Le moyen Atlas comprend aussi des territoires de la province dans sa limite avec la ligne des sommets et de l'Ouest Srou. D'ailleurs, les sources de l'Oum Er-Rebia sont jointes à la ligne des sommets du Moyen Atlas. Une particularité de cette partie du Maroc, c'est qu'elle regroupe la plus grande réserve d'eau étant donné que plusieurs fleuves prennent naissance dans cette région. Les principaux fleuves sont entre autres l'Oued Boukhmira, Oued Moulouya et son affluent Ansguemir, Oum Er-Rebia et ses affluents Chtouka et Srou?, sans oublier le lac de Khénifra. Situé à 30 km de la région, il s'agit du lac Aguelmame Azegza ou « lac vert » en berbère.

Situation climatique

Si le climat ne varie pas quotidiennement, il le fait saisonnièrement. Cela est dû au fait que c'est la continentalité qui caractérise la région. L'été est chaud et sec quand l'hiver est rude.  Selon les zones, 380 et 710 mn par an constitue la variation de la pluviométrie. Le haut Atlas, le plateau de Bekrite et le col du zad sont couverts de neige lors des précipitations en hiver.  Des ceintures de végétations telles les cèdres, les forêts de Kharroubier et les chênes verts campent le décor de la région de Khénifra grâce à la variation des températures et des pluies.

  • La flore à Khénifra

La nature a décidemment bien gâté le site de khénifra en lui permettant d'être un pôle d'attraction très couru surtout par les randonneurs. En effet, c'est l'endroit idéal pour les amoureux de pêche, d'escalade mais surtout de randonnées. Il est caractérisé par de vastes étendues couvertes de chênes verts, de cèdres mais aussi de rivières regorgeant de truite, de brochets, ? et de lacs tels que Miaâmmi, Afrennourir, N'Douit, Tifounassine, Ouiouane, Amghas et Aguelmame Aziza situé au cœur de la magnifique forêt sur une superficie d'environ 63ha.

  • La faune à Khénifra

La richesse de cette partie du Maroc se distingue également par sa faune variée et cynégétique. D'ailleurs une vingtaine d'amodiation de droit de chasse est créée. Le renard, la palombe, le lièvre, le sanglier, le chacal et le perdreau sont les principales espèces composant cette faune. Cependant, une réserve à été aménagée pour sauvegarder le mouflon devenue une espèce rare dans cette partie de Khénifra. Cette réserve de 20 800 ha constituée principalement de genévriers et de cèdres, se localise dans la région de Tounfite.

A voir sur Khénifra

Etant donné que la ville de Khénifra est une étape du parcours Marrakech-Fès, vous aurez absolument de quoi contempler en cours de route. Vous pourrez visiter dans la médina par exemple le marché kisaria, de nombreuses zaouïas, des casernes et la kasba. Vous ne raterez pas également l'un des plus beaux vestiges de la région qui est les ruines de la forteresse servant auparavant de résidence au Rammou ez Zaiani, le kasba. Il se trouve sur l'une des rives de l'Oum er Rbia juste près du pont de Moulay Ismail, en forme d'âne. Le nombre de merveilles à découvrir dans la région de Khénifra est gigantesque, mais retenez que vous pouvez avoir entre autres lieux de visite le souk de dimanche qui n'est rien d'autre qu'un marché de chevaux hors du commun.

khénifra, lac khénifra, Meknès