A la visite du magnifique village de Giverny

mardi 26 avril 2011
Partager cet article

Le village de Giverny est fort connu en Normandie. Cela est dû en partie grâce à sa beauté naturelle mais également parce que cette contrée fut la terre d'accueil du peintre Claude Monet. C'est de ce lieu qu'a grandi tout l'art de celui dont les tableaux furent très célèbres à travers le monde. Giverny était la muse de Monet comme on l'a vu sur ses toiles. C'est un paysage poétique qui semble tout droit tiré d'un conte de fée : une nature riche en couleurs et une terre parsemée de fleurs. On ne peut que s'émerveiller ? Laissez-moi vous en dire plus !

Pour la petite histoire !

On retrace trois phases de l'histoire du village de Giverny :

  • Une période néolithique où la culture paisible de céréales finira par donner l'aspect que nous connaissons aujourd'hui aux coteaux et plateaux du village. Ces hommes d'un autre temps s'adonnaient couramment à l'élevage de bétail (moutons, bœufs). On retrouve une trace édifiante de leur existence : l'allée couverte de Dampsmesnil. 4000 ans plutôt, ils pensaient à rendre hommage à leurs morts en leur fabricant une sorte de sanctuaire dans un fond de vallée que la lumière du soleil déclinante entourait d'un aura mystique. Des pierres tombales y reposent et  sont surmontées d'un autre roc plus large. Pour y jeter un œil, il faut s'aventurer sur les hauteurs de la vallée de l'Epte. A coup sûr et avec un peu de patience, vous la verrez.
  • Une histoire marquée par l'ère gallo-romaine. En 1025, le village s'appelait Givernacium. Pour les non férus de langue, c'est du latin. On entendra également parler de Gabrinius. Cette appellation a des résonnances gallo-romaines. Il y eut des trouvailles archéologiques gallo-romaines mises à jour en 1838.
  • Par la suite vint l'époque des mérovingiens. On le sait car c'est de cette époque que naquit l'habitude des villageois de faire pousser les raisins (les vignobles de l'abbaye Saint Wandrille).

Giverny (300 âmes) est une  bien calme commune du département du l'Eure.  Sur la route du Vernon (pratiquement à l'Est de celui-ci), le village de Giverny fait tout juste 6,46 kilomètres comme superficie (c'est une bien petite contrée !). C'est en cela que réside son charme et sa particularité. C'est une bien petite chose mais c'est un paradis terrestre. Bien heureux sont les Givernois qui, chaque jour, rencontrent et admirent sur leur passage d'authentiques musées, des trésors parmi tant d'autres.

La belle église Sainte-Radegonde

Si vous aimez les histoires médiévales, vous aurez votre compte. La naissance de l'église de Sainte Radegonde s'explique par le fait qu'au 6e siècle vivait une petite princesse (la princesse Radegonde) enlevée par un dénommé Clotaire suite au massacre de sa famille. L'histoire raconte combien elle était généreuse envers la veuve et l'orphelin!  Et comment sa vie fut un tourment à cause de son tyran d'époux. La suite voudra qu'elle ait pu réussir à s'évader. Sa bonté lui vaudra la construction d'une église à son effigie avec une belle statuette du XVIIe siècle. Sachez que l'église figure maintenant dans le registre des monuments historiques (depuis 1927 en fait). Elle a les caractéristiques suivantes :

-abside en forme de demi-cercle.

-nef surmontée d'une voûte, à coté du clocher

-présence de modillons

-ouverture des fenêtres à meneaux

-une tour de 8 côtés

La construction de l'église s'est déroulée entre le 11e, le 15e et le 16e siècle. Les derniers travaux de restauration se sont faits en 2008. On y trouve une merveille de statue du 18e siècle (la statue de Saint jean Baptiste) à admirer tout au long de l'année (sauf pendant les heures d'offices religieuses) entre 10 et 19h30. Voici un numéro qui pourra vous être utile : 05 49 41 21 24.

La maison de Claude Monet

Elle fut le paradis terrestre du peintre impressionniste. Monet l'a acquise le 17 Novembre 1890. La maison de Claude Monet coûtait 22 000 francs à cette époque. Cet investissement  s'explique par la folle passion de la famille pour ce nid douillet et campagnard où ils se sentaient bien.

De couleur rosâtre, elle se dresse fièrement et arbore ses volets et fenêtres peints en vert comme des médaillons. Vue du ciel, c'est une bâtisse longue de 40 mètres et large de 5 entourée de verdure. Monet aimait le beau. Et peu lui importait que la maison ne  fût pas proportionnelle à sa nombreuse famille (10 personnes au total), il l'augmentera par la suite. Quatre grandes parties toutes aussi chaleureuses les unes que les autres la composent.

Il y a les chambres à coucher et pièces privées du maître et de sa femme qui se situaient au niveau des étages (au premier). La chambre du maître des lieux et celle de la maîtresse de maison communiquaient par une petite porte. Le décor de celle de Claude Monet est très accueillant : grand lit, grandes fenêtres vertes, tapis et fresques japonais, rideaux gaies, canapé, chaise en rotin?la chambre était étonnamment rayonnante de lumière ; cela est dû aux trois ouvertures qui donnaient sur un jardin fleuri. En vous penchant en dessous, vous apercevrez le rosier du nom de la Rosa Mermaid que Monet affectionnait comme un membre de sa famille. Les meubles sont d'époque et l'atmosphère douce.  Pour plus de commodité, Monet préféra situer son atelier de peinture en dessous de sa chambre.

L'atelier était une grange avant d'être salle de peinture et par la suite salon où Monet conversait, une  cigarette à la main. Autrefois, il aimait exposer ses œuvres dans l'intimité de sa chambre. Les peintures sur les murs étaient au nombre de 35 ! On l'imagine ensuite entrain d'entretenir sa vénérable barbe dans la salle d'eau ou de contempler sa femme qui cousait et brodait des nappes pour les murs dans sa petite chambre.

En bas, au rez-de-chaussée, c'étaient  le salon bleu (l'atelier), la salle à manger et la cuisine. Ces pièces étaient des lieux de rencontre, de partage et de plaisirs. Le premier pour s'adonner à son activité favorite, le second pour y faire bombance (Monet aimait la bonne chère) et le troisième?où il ne mettait jamais les pieds ! Le visiteur peut se représenter la famille du peintre en train de faire honneur à la table de la dame de céans, Alice. Partageant le goût prononcé de son mari pour les belles choses, elle veillait à ce que le service soit attrayant (faïence, porcelaine, couverts?) et que la pièce soit très coquette (rideaux bleus qui tranchaient avec le jaune-blanc de la table et les fleurs artistiquement disposées).

Après, il y a le jardin. C'est toute une œuvre d'art. Le Clos Normand, ainsi appelé, s'étendant sur 1 ha n'était pas encore le jardin de maintenant. Il a fallu que Claude Monet entreprenne des travaux (irrigation de l'étang grâce au cours d'eau du Rept pour former le jardin d'eau, construction du pont japonais, mise en place d'arceaux en métal?). Comme sur un océan, les jonquilles, les tulipes, les fleurs du Japon abondent. Il y a également des saules pleureurs, des pommiers, des nymphéas. Les efforts de Monet seront bien récompensés. Ce fut là qu'avec ses amis artistes, il aimait reproduire la nature sur des tableaux, discuter d'art ou contempler ses nymphéas. Le jardin de Claude Monet fait à ce jour l'objet de plusieurs distinctions.

Pour la visite, c'est la fondation Claude Monet qui gère tout. Les tarifs sont ainsi définis :

Adultes 8 ? ; Enfants - de 12 ans  et étudiants 5 ? ; Enfants - de 7 ans gratuit Handicapés 4 ?.  Vous pouvez y aller du 1er Avril au 1er novembre (du lundi au dimanche).

Un musée d'art au cœur de Giverny

Il fallait s'y attendre. Le musée d'art, appelé également Musée des impressionnismes de Giverny, s'est fait connaître le 1er mai 2009. Son objectif : révéler les secrets de l'impressionnisme, les artistes connus ou méconnus du public et retracer l'histoire de ce mouvement artistique si particulier. Il est la finition du musée d'art américain (créé par Daniel Terra en 1992) qui existait auparavant. Le musée vit à l'aide de prêts et de subventions. Beaucoup d'expos y ont été tenus. Prenez le train en cours de l'exposition du 1er Avril au 3 Juillet 2011. Prochainement, il y aura celle qui fera la lumière sur la Collection Clark à Giverny de Manet à Renoir (du 12 Juillet au 31 Octobre).

Tarifs : les adultes paieront 14 ? ; les enfants et les collégiens 9? ; les petits de 7 à 12 ans 7,50? ; un euro de moins pour les handicapés et pas un sou les petits de moins de 7 ans. Vous n'aurez pas à payer le parking.

Le musée se trouve au 99, rue Claude Monet.  On a les horaires suivants pour la visite :

-tous les jours du 1er avril au 31 octobre 2011 entre 10h et 18h. Il est permis de venir au plus tard à 17h30. Et cerise sur le gâteau, c'est ouvert même les jours fériés.

L'Hôtel Baudy

Eut-il été aussi célèbre si cela n'avait pas été le fait que l'hôtel n'était pas bien loin de la demeure des musées de Monet ? La question mérite d'être posée. On sait toutefois que sa roseraie attira et attire encore grand monde et que c'était le lieu de rencontre favori de tous les impressionnistes de renom. Il se situe au 81, rue Claude Monet. La nourriture y est excellente et la réputation n'est plus à refaire. A partir de la terrasse aux ombrelles, la vue sur la roseraie est magnifique. Et puis, 100 couverts peuvent être mis en fonction du nombre de personnes. Le décor est sobre et les salles ornées de tableaux. Chaque jour, l'hôtel Baudy accueille du monde entre 10 et 21h30. Le personnel est parfois en congé mais il est remplacé. Cela fait que du 1er avril au 1er novembre, le service est permanent.

Claude Monet et Giverny

C'est quasiment un coup de foudre qui a fait débuter la belle histoire d'amour entre le peintre impressionniste et le village. Sinon comment expliquer que, parti pour un voyage, ce parisien bon teint né en 1840 fut tellement saisi par Giverny qu'il s'y installa pour de bon ? Rappelons que Claude Monet avait développé depuis son plus tendre enfance un talent : le dessin. Pinceau en main, il commencera une autre vie qui voit grandir sa passion pour le village et son décor. De nombreuses peintures fleuriront (Les Nénuphars, Les Coquelicots, Le Déjeuner sur l'herbe, Le Jardin des princesses?).

Avec sa petite famille, il occupera la Maison du Pressoir et y mourra en 1926. Le sculpteur Daniel Goupil rendra hommage à Claude Monet en réalisant avec prouesse un magnifique buste du peintre. Vous pourrez admirer, au hasard d'une promenade au parking municipal de Giverny, cet œuvre de 200 kg qui est haut de 0,96 centimètres. En outre, jusqu'à présent, la maison qui prit son nom (Maison Claude Monet) reste une curiosité locale de par l'aspect simpliste et bon enfant qui y règne.

Quelques figures de l'impressionnisme passés par là : Butler, Sisley, Cézanne etc.

Bon à savoir

Le transport est chose aisée à Giverny (beaucoup de taxis). Etant donné que nous sommes au mois d'Avril, vous aurez l'avantage de prendre la navette Vernon-Giverny au prix de 4 ? (aller et retour).Et ceci jusqu'au premier jour du mois de Novembre.

Si vous venez de plus loin, disons de Paris, il faut sans aucun doute emprunter les voies ferroviaires qui vous mèneront à la gare St Lazare de Vernon. Renseignez-vous et réservez auprès de la SNCF. Le trajet sera ensuite très facile si vous continuez le reste du chemin en bus.

Pour l'hébergement, comptez sur le sens de l'hospitalité des givernois. Ils vous recevront dans d'agréables chambres d'hôtes aux tarifs abordables (La Réserve entre 100 et 160 ?, le Trou Normand à partir de 75 ?, les Jardins d'Hélène à partir de 60 ?, la Pluie de Roses entre 100 et 125 ??).

D'autres lieux et d'autres choses encore?

Les coteaux de Giverny sont un attrait. Ils sont situés du côté droit de la Seine et possèdent une flore très diversifiée et une flore rare.  Allez-vous promener ensuite du côté du sentier du Lézard Vert. Ce chemin doit son nom  au lézard que l'on trouve très souvent dans les lieux. On trouve les mêmes types de pierre ou « murger » au sentier de l'Astragale. Ce sentier garde également des traces de pâturage de moutons. Il y a également la Stèle des aviateurs Britanniques, le Vieux Moulin, le Chemin de fer touristique de la vallée de l'Eure et beaucoup d'autres lieux à visiter à Giverny.

Claude Monet, Giverny, Hôtel Baudy, jardin Claude Monet, maison Claude Monet, Musée des impressionnismes Giverny, visiter Giverny

A lire dans la même catégorie