Granville

mardi 21 juin 2011
Partager cet article

Vous avez un problème de choix quant à la destination de vos prochaines vacances? Alors, ne vous en faites plus car il n' y a rien de tel que de visiter la splendide ville de  Granville bâtie autour d'un archipel  et de merveilleux sites.

I) Granville, ô combien jolie sous tutelle anglaise

La sublime ville bâtie sur le promontoire rocheux fermant la baie du Mont Saint-Michel, n'est rien d'autre que Granville. Elle possède un quartier insulaire de prédilection du nom de Chausey au large de la pointe du Roc, à 15 km. La partie haute de la ville caractérisée par les traces laissées par son passé religieux et militaire, ceinturée de remparts, est une marque laissée par la domination anglaise au XVème siècle. Durant vos visites vous y découvrirez des hôtels pittoresques des XVIème et XVIIIème siècles à côté des maisons de caractère. Plusieurs compagnies des îles telles que Sercq, Jersey, Guernesey ou îles anglo-normandes et les îles Chausey ont comme port d'attache naturel Granville. Si vous optez pour une promenade, vous aurez l'honneur d'arpenter des rues aux maisons de granit sur une ville surplombée de remparts.

II) Le Musée Christian Dior

La superbe maison qui a vu naître le célèbre couturier Christian Dior, transformée en Musée est une étape incontournable pour tout séjour à Granville. La villa « Les Rhumbs » ou Musée Christian Dior retrace l'histoire de ces grands maîtres de la haute couture à  travers des collections exposées par génération. Le jardin autour du musée vaut également un détour avant toute autre destination.

En effet, la proximité de la villa peinte aux couleurs rose et grise aux îles anglo-normandes, rehausse son charme et sa splendeur. C'est à la fin du XIXème siècle qu'elle a été construite  par un armateur du nom de Beust. L'appellation « Rhumbs » de la superbe villa viendrait du terme de marine symbolisant les trente-deux divisions de la rose des vents. L'ornement même du sol de la villa est fait d'une mosaïque à cette effigie.

Les parents de Christian Dior, en 1905, acquièrent cette villa très bourgeoise sise sur un parc protecteur et renforcée d'un jardin d'hiver. Le célèbre couturier parle de l'impact positif de son vécu sur son parcours. Il parle de la demeure comme étant la maison de son enfance, de sa vie, de son style, etc. L'aménagement de la pergola en 1920 et de la roseraie en 1915 du parc a été fait par Madeleine Dior et son fils. Malheureusement, la maison est mise en vente après le décès de leur mère en 1931et la perte financière de leur père.

C'est la ville de Granville qui sauvera cette merveilleuse demeure en l'achetant et en ouvrant son jardin au grand public à partir de 1938. C'est par la gestion de l'Association Présence de Christian Dior à partir de 1991, que la maison fut transformée en musée. Cette transformation débute en  1997 par l'aménagement de plusieurs pièces en vitrines pour que les grandes collections d'accessoires et de  costumes  soient plus en vue. Pour mettre en valeur la mémoire du légendaire couturier, à l'occasion du centenaire de sa naissance en 2005, l'art de vivre de la bourgeoisie du début du XXème siècle est incarné par un nouveau type d'ameublement,  le style de la salle à manger, les deux salons et le jardin d'hiver. En outre, des objets et œuvres  ayant appartenu à Christian Dior, à savoir des objets d'art décoratif et des meubles, constituent les principales pièces qu'abrite le nouveau Musée Christian Dior. Les expositions de l'œuvre du père fondateur du New Look, se font par thématique  chaque année. A côté du musée, le jardin constitue une autre attraction.

III) Le Jardin public Christian Dior

Tel une riviera imaginaire, à cause de son architecture en plantations, en terrasse et en chemin de falaise, le jardin de crête donne l'impression d'être un paysage recomposé. Sur un hectare au sommet de la falaise, le magnifique jardin complète le décor des îles anglo-normandes se trouvant juste en face. L'esprit Art déco caractérise le mobilier du jardin tout entier.

Le type de la roseraie du jardin est des années 30, mais depuis un certain temps, un projet de restauration pour ressusciter le style d'origine, est en cours. C'est grâce à l'architecte, paysagiste Guillaume PELLERIN que ce projet est effectué pour un décor constitué principalement de bambous, de rosiers sur tige, de pergola, de sable, etc.

IV) Les célèbres musées de Granville

1) Le Musée du Vieux Granville

Le Musée du Vieux Granville est le miroir des siècles de ce terroir. Il retrace l'histoire locale en présentant des collections de meubles normands, de costumes, de bijoux et de coiffes. Au dessus de la Grand'Porte, installé dans le Logis du Roy, le musée est ainsi un véritable sanctuaire d'ethnographie. Sur le port et les quais, ses murailles dominent le paysage avec le jardin du cavalier de l'?uvre.

2) Le Musée Richard Anacréon d'art contemporain

Le Musée Richard Anacréon d'art contemporain a sa propre histoire, très originale. En effet, c'est à partir d'un don d'Anacréon de 550 éditions truffées et de 280 œuvres composant sa collection que le musée voit le jour. Parmi les artistes du début du XXème siècle figurant  dans cette collection, retenez Derain, Vlaminck, Van Dongen, Utrillo, Signac, Laurencin, Friesz, Luce et Cross.

Pour ce qui est des livres, ils sont constitués d'éditions rares et comptent de grands noms tels Apollinaire, Cendrars, Barbey d'Aurevilly, Cocteau, Colette, Claudel, Farrère, Genet, Duhamel,  Jouhandeau, Mac Orlan, Loti, Montherlant, Valéry, Suarès, etc. Rares encore sont les « truffes » car il a fallu une dizaine d'années pour obtenir dédicaces et envois et insérer extraits de manuscrits, dessins et courriers concernant le « livre-réceptacle ». Le Musée Richard Anacréon d'art contemporain renferme une pièce unique qui n'est rien d'autre que le chapitre de 32 pages écrit de la main par Colette à cause de l'oubli de l'éditeur. Ce sont les locaux de l'ancienne école Paul Bert qui serve de bâtiment pour le musée.

V) L'Aquarium marin du Roc

Souvenirs et plaisirs sont au rendez-vous pour tout détour à l'Aquarium marin du Roc. C'est dans la splendide Pointe du Roc de Granville abritant le Roc des Harmonies que se trouve l'aquarium. Des visites ludiques et éducatives vous y attendent à travers un programme bien rempli. Ce sont également des visites merveilleuses d'un monde minéral et animal à ne pas rater.

VI) Granville : un archipel d'îles

1) L'île de Chausey

Grâce aux liaisons régulières, visitez également les îles Jersey et Chausey. Cette dernière avec une cinquantaine d'îlots à marée haute et à 350 îlots à marée basse, est un quartier insulaire à Granville. Le Mont Saint-Michel a été bâti à l'aide des pierres taillées des carrières de la seule grande île en granit parmi les îlots. De nos jours, la principale activité est la pêche de praires, de homards, de bouquets, ? et elle accueille des oiseaux marins, ce qui fait d'elle une réserve classée. Sur le plan administratif, l'île est rattachée à Granville et constitue un archipel normand de 52 îles qui s'étendent sur 6,5 km². Pour rappel, la population permanente de la grande île est de 30 personnes et peut accueillir jusqu'à 280 personnes sur les 3 navettes qui rallient l'île.

Ci-dessous les tarifs de 2011pour la traversée de l'île Chausey comprenant également le tour de l'île :

  • En groupe  au printemps (hors pont) pour adulte  et pour enfant (de 3 à 14 ans) le prix est compris entre 11,15 et 6,00 euros ; en ponts, juillet, août et septembre, pour adulte  et pour enfant (de 3 à 14 ans) la traversée est comprise entre 8,80 et  6,00 euros.
  • En individuel pour adulte le prix de la traversée ainsi que le tour de l'île est de 9,95 euros et à 7,00 euros pour les enfants de 3 à 14 ans.

2) L'île Jersey

De toutes les grandes îles de Normandie, l'île de Jersey constitue la plus grande avec comme capitale Saint-Hélier et 91 084 habitants sur une superficie de 118,2 km2. Quelques îlots inhabités, des Minquiers, des récifs des Ecréhou et l'île de Jersey sont compris dans le baillage de Jersey. Etant une île anglo-normande, Jersey reste sous tutelle des Ducs de Normandie. Par conséquent, sa défense et sa représentation diplomatique dépendent du Royaume-Uni et elle n'est qu'associée de l'Union Européenne. Président de la Cour Royale et de l'Assemblée des Etats, le Bailli est nommé par la Couronne et secondé par les Etats de Jersey et le parlement. Le gouvernement est autonome dans toutes ses prérogatives, notamment sur les questions de travail, d'environnement, d'impôt, de culture,?mais est limité par rapport aux Droits de la Couronne. Jersey a également sa place au Conseil Britannique- Irlande des gouvernements du pays de Galles, du Royaume-Uni, de l'Écosse, de l'Irlande du Nord, de la République d'Irlande, de Jersey, de l'île de Man et de Guernesey.

Concernant le prix de la traversée de l'île, vous avez plusieurs options. Selon que vous voulez un aller simple direct ou indirect, un aller/retour séjour direct et un aller/journée direct ou indirect, le prix varie entre :

  • 50  et 63 euros pour les adultes (tarifs haute saison) ou 44,5 et 56 euros (tarifs saison).
  • 32 et 40 euros pour les enfants de 4 à 16 ans (tarifs haute saison)  ou 29 et 36 euros (tarifs saison).
  • pour les bébés de moins de 4 ans, seule la pièce d'identité est obligatoire en tarifs saisons et c'est gratuit en tarifs haute saison.

VII) Lieux et évènements inédits à Granville

1) Le Centre régional de nautisme

Le Centre régional de nautisme est un site exceptionnel formé par les îles Chausey, Jullouville, Granville juste en face de la Baie du Mont Saint-Michel. L'enseignement et la promotion des sports de la voile sont les principales activités du Centre régional de nautisme. Affiliée à la Fédération Unie des Auberges de Jeunesse, le site constitue également un Centre International d'Hébergement. Pendant toute l'année, vous êtes conviés, les pieds dans l'eau, avec vue sur la mer et à proximité du centre des sports et de la ville, à un séjour inoubliable au Centre régional de nautisme.

2) Le Carnaval de Granville

L'un des plus importants carnavals de France est celui de Granville. Selon la logique traditionnaliste, l'honneur est fait aux marins pour qu'ils soient à l'origine du Carnaval de Granville. C'est autour de mardi gras que des départs pour les Bancs de Terre Neuve avaient eu lieu chaque année. La tradition raconte que ce rituel viendrait de la nécessité pour les marins de s'amuser avant d'aller braver les dures tempêtes de la mer. C'est dans ces circonstances qu'est né ce carnaval. En outre c'est aux alentours des mardi-gras qu'avaient lieu les départs des Terre-neuvas, occasion ultime de pouvoir passer du bon temps avant l'embarquement pour la mer.

Ainsi, le 7 février 1875, a eu lieu la première édition du carnaval avec l'instauration de fonds d'aide aux plus pauvres en prenant un des chars composant la cavalcade pour la récolte de fonds.

3) Le Grand Pardon de Mer

La naissance du Grand Pardon de la Mer remonte en 1944, lorsque le 31 juillet les américains libèrent Granville de l'occupation allemande depuis 1943. La vierge Notre-Dame du Cap Lihou, cachée alors pour échapper aux destructions de l'ennemi, est récupérée par les granvillais. Pendant le trajet, des chants de remerciements et de louanges à la protectrice de la ville accompagnent l'équipage tirant la charrette portant la statue. A partir de là, chaque année, au cours d'un dimanche le plus proche du mois de juillet, une messe en plein air est dite, une gerbe de fleurs est jetée en mer par les navires pour la célébration de l'hommage annuel consacré à Notre-Dame du Cap Lihou.

4) La Nuit des Soudeurs

La Nuit des Soudeurs est consacrée à une trentaine de sculpteurs, qui rivalisent de génie sur le terre plein de commerce  du  port de  Granville. Ils profitent des stocks de ferrailles de récupération qui transitent au port de Granville et destinées à la refonde. Les sculpteurs s'organisent, malgré leurs origines et leur différente culture, autour d'un même thème. Vous pouvez les contempler pendant qu'ils taillent leurs œuvres ou regarder des œuvres déjà terminées et exposées. Par ailleurs, la Nuit des Soudeurs, c'est également l'occasion inouïe pour se restaurer tout en bavardant entre amis autour d'un verre. Cependant, il faudra vous attendre à tout lors de ces rencontres car le programme peut passer de productions plastiques à mécaniques, ou théâtrales à aléatoires ou performantes. Loin des galeries d'art, c'est l'occasion pour vous d'acheter des œuvres inédites à des prix hors paire à l'occasion des ventes aux enchères. Pour les amateurs retenez les dates du 6 et 7 août 2011 pour la prochaine édition qui aura comme thème : « le nouveau réalisme ». Alors, chers amateurs ne manquez de visiter Granville dans tous ses coins et recoins.

ile Jersey, Iles Chausey, Le Carnaval de Granville, Musée Christian Dior, Musée du Vieux Granville, visiter granville

A lire dans la même catégorie