le mythique chemin du Roy, entre Montréal et Québec

mercredi 29 juin 2011
Partager cet article

Tracé entre Québec et Montréal en 1734, le chemin du Roy est la première route carrossable de leurs villes et villages. C'est la route la plus ancienne du Québec. Des moulins et des églises du XVIIIème siècle, de jolies maisons d'inspiration française constituent le principal décor qui borde le chemin de Roy. Dans tout le Canada, ce chemin longeant le fleuve Saint-Laurent en est l'un des plus folkloriques.

I) Sillery

L'histoire du chemin de Roy, très marquée par une topographie dramatique des lieux, reste fortement visible en Sillery.

Cette dernière, aujourd'hui reliée au Québec est une ancienne banlieue cossue. Cette ville s'étend à l'est depuis le cap Diamant et à l'ouest jusqu'au Cap-Rouge. Donc la répartition de Sillery est faite entre la base et le sommet de la haute falaise. Dans les mêmes alentours se trouvait dans le passé le logement d'un attaché du gouverneur britannique, précisément dans la villa Bagatelle. Ce dernier avait sa propriété dans le parc du Bois-de-Coulonge. Le style néogothique du XIXème siècle de la villa Bagatelle dont la construction date de 1848, est remarquable. C'est pourquoi en 1984, elle a été restaurée en incluant le jardin victorien pour permettre au grand public de venir les admirer agréablement.

Un autre site très intéressant sur la ville de Sillery, il s'agit de la Maison des Jésuite. C'est également un patrimoine en ruines à l'état actuel mais qui auparavant était de construction dominée par l'utilisation de pierres revêtues de crépi blanc. En plus des habitats des Amérindiens, ce site en ruines comprenait une maison pour les pères et une chapelle, le tout dans une fortification en pierre. La Maisons des Jésuites est comptée parmi l'un des trois premiers patrimoines historiques classés du gouvernement du Québec en 1929. Riche plus de 150 ans d'histoire, depuis1948, un musée a été érigé mettant en valeur l'intérêt historique de ce temple.

II) Neuville

Neuville est situé dans une région caractérisée par une forte présence de pierres calcaire surtout sur toute la région allant de ce dernier à Deschambault-Grondines. Cette région est bien exploitée en ce sens qu'il y avait une réelle volonté du Régime français de construire de prestigieux édifices partout au Québec. C'est pourquoi dans les villages environnants, il est normal de rencontrer des bâtiments en pierres de taille et en moellons en guise de fort contingent. Bien que n'étant qu'un village, Neuville renferme plusieurs maisons construites en bordure de nombreux paliers. Cet emplacement des maisons permet d'avoir des vues panoramiques sur le fleuve Saint-Laurent. C'est la forme de la disposition du paysage et de son contenu qui fait le charme de cette partie du chemin du Roy. Un autre vestige sur le Chemin du Roy, c'est la maison Darveau.

C'était la propriété de l'un des tailleurs de pierres de l'époque à Neuville. Construite en 1785, elle se particularise par la présence tout autour d'ouvertures de plusieurs encadrements de pierres de taille et d'un portail classique typiquement de construction française. Cette construction très originale et différente des constructions faites à cette époque au Québec, marqua fortement les mémoires des autochtones.

III) Cap-Santé

C'est le village typique du Québec qui s'est peuplé lentement à la fin du XVIIème siècle. Il est agricole et est situé sur la magnifique localité surplombant le fleuve Saint-Laurent. Cap-Santé faisait également partie intégrante de la seigneurie de Portneuf  à un moment de l'histoire de ce terroir. Au bord de la route, une plaque indique la proximité du site au fort Jacques-Cartier dans le village Cap-Santé. Le fort avait été construit en 1759 de manière pressante pour pouvoir protéger Montréal de la progression des Anglais pendant la guerre des Sept Ans. C'était une façon pour le courageux chevalier de Levis de sauver la Nouvelle-France de la progression anglaise. Malheureusement, après une heure de résistance les français abandonnent et se retirent car mal outillés. De nos jours, seuls les vestiges du fort en bois sont encore visibles. Sinon, derrière la forêt, on peut apercevoir sur le site, le manoir seigneurial bâti vers 1740 encore visible.

IV) Deschambault-Grondines

C'est le village abritant la première église construite en 1720 sur le cap Lauzon par Fleury de La Gorgendière. C'est également un village qui conserve toujours ses principaux atouts car n'ayant pas été rapidement développé au gré des saisons. Cependant, ce charmant village, il ya quelques années, a été un peu troublé par la construction d'une aluminerie. La maison Deschambault se situe sur une longue allée bordée d'arbres. Probablement construite à la fin du XVIIIème siècle, cette dernière est une grande demeure faite de pierres avec murs coupe-feu. Etant en ruine à partir de 1936, le gouvernement québécois la restaure et y érige une magnifique auberge et un restaurant de spécialités françaises. Le village de Grondines au XVIIIème siècle était localisé sur la rive du fleuve Saint-Laurent. Mais en 1831, pour éviter les crues du fleuve et faciliter l'accès, le village est transplanté à l'intérieur des terres. De nos jours, la route 138 et le fleuve conserve les vestiges d'esprit français tandis que tout autour de la rue Principale est typiquement victorien.

V) Les îles de Berthier

C'est aux alentours de l'ancienne route du Québec que vous rencontrerez les îles de Berthier. Ces dernières sont moins connues que les îles de Sorel rendues célèbres par la légende du Survenant. Cependant, quelque soit leur réputation, ces îles forment l'archipel du lac Saint-Pierre. Ainsi 103 îles constituées en un labyrinthe de chenaux permettent l'élargissement du fleuve Saint-Laurent allant jusqu'à Trois-Rivières. Le décor est complété par les baies marécageuses regorgeant d'oiseaux aquatiques.

VI) La vieille prison de Trois-Rivières

De nos jours, ce grand édifice construit en 1822 a été classé monument historique et fait office de musée. Si vous optez de visiter la vielle prison de Trois-Rivières, vous aurez le privilège d'être guidés et accompagnés  par des ex détenus avec explications à l'appui. Une expérience inoubliable, réelle, troublante et forte vous attend car vous découvrirez une reconstitution fidèle des lieux.

VII) Le Vieux-Trois-Rivières

Le plus joli parcours ou de circuit pédestre du chemin du Roy se trouve dans le Vieux-Trois-Rivières. Tout au long de cette piste, vous aurez l'occasion de contempler tous les monuments historiques se trouvant aux alentours. Parmi ces édifices on peut citer les moulins dont un mériterait une visite, il s'agit du moulin de la Chevrotière. Ce qu'il faut retenir, c'est que la liste est loin d'être exhaustive car autant le chemin du Roy constitue la route la pus ancienne du Québec, autant il y aura plusieurs villages et  monuments à découvrir.

Cap-Santé, chemin du Roy, Neuville, route ancienne québec, Sillery

A lire dans la même catégorie