Prague, La Ville Aux Cent Clochers

mardi 6 décembre 2011
Partager cet article

PraguePrague

Château de PragueChâteau de Prague

Pont CharlesPont Charles

Cathédrale Saint-GuyCathédrale Saint-Guy

L'horloge de PragueL'horloge de Prague

Église Saint-NicolasÉglise Saint-Nicolas

VyšehradVyšehrad

Colline de PétrinColline de Pétrin

 
Prague, ville historique, symbole culturelle, fut le foyer de plusieurs tensions causes d'une construction d'un état puissant. Concentrée au cœur de l'Europe centrale, elle était la capitale du royaume de Bohême, du Saint-Empire romain germanique et de la Tchécoslovaquie.
Aujourd'hui, elle est non seulement la capitale et la plus grande ville de la République Tchèque,  mais aussi celle de la région administrative de Bohême-centrale.
 
Cinquième région urbaine la plus riche d'Europe selon le PIB par habitant PPA, elle enregistre une progression de plus en plus nette au fil des années. Avec un passé historique particulièrement vaste, la ville offre une architecture originale, un mélange de préromantisme, de gothique, baroque, rococo, d'Art nouveau et de cubisme.

Histoire  de la ville

Un marchand juif du nom de Ibrahim ibn Ya'qubi fut le premier à mentionner la ville de Prague par écrit en 965. La communauté allemande peuple le territoire selon les droits de Magdebourg et sur la rive opposée de la Vltava, les Tchèques et les juifs s'installent dans ce qui sera Josefov.
 
Prague atteint son apogée avec le roi Bohême et futur empereur germanique Charles IV qui fit construire le pont Charles (1357), la cathédrale Saint-Guy de Prague (1344),  crée en avril 1348 l'université Charles, la première université germanophone et augmente largement la superficie de la ville. Avec l'élaboration des premières reformes, la Guerre des hussites éclatent puis met fin à l'expansion urbaine de la région. Commence ainsi une succession de combats où le pouvoir tombe entre plusieurs mains.
 
Durant la Seconde Guerre Mondiale, elle fut le lieu de refuge de nombreux allemands du fait de sa proximité avec Berlin, mais les juifs de Prague furent exterminés. Peu après le Parti communiste Tchèque monte en puissance et s'empare du pouvoir. Une grande transformation de la ville est dès lors observée en plus de l'amélioration des conditions de vie des ouvriers. La ville est modernisée : le théâtre national de Prague est restauré et réouvert en 1983, le Palais des congrès est inauguré, les quartiers Pankràc et Zizkov voient naître des tours  modernes et le projet du métro de Prague est mis en œuvre.
Prague connut ainsi une croissance fulgurante, avec des sites touristiques pleins d'histoires.

Les sites principaux sites touristiques 

 Le château de Prague :

Le château de Prague est le lieu fort où ont vécu les rois tchèques, les empereurs du Saint-Empire romain germanique, les présidents de la Tchécoslovaquie, puis de la République Tchèque. Il est non seulement le lieu le plus visité de la République Tchèque, mais aussi le plus grand château du monde inscrit sur la bible des records, the Guinness World Records. C'est un château fort important puisqu'il a toujours été le siège du souverain et est aujourd'hui celui du président. Les merveilles de la couronne sont conservées et le château se situe sur la colline de Hradcnay qui surplombe la vieille ville.

Le pont Charles

Le pont Charles est d'une architecture magnifique et figure parmi les plus beaux ponts du monde. Il mesure 10 m de large pour 516 m de long. Reposant sur 16 arcades, il est immobilisé par des tours et est décoré de statues, de sculptures baroques qui datent du début du XVIII ème siècle. C'est aussi un des lieux préférés des artistes, qui n'ont pas manqué de fonder l'Association des artistes du Pont Charles.

 La cathédrale Saint-Guy, Saint-Venceslay et Saint-Adalbert

 La cathédrale Saint-Guy, Saint-Venceslay et Saint-Adalbert est la plus grande et la plus importante église de Prague.  La cathédrale gothique fut construite en 1334 par Charles IV et son édification prit 600 ans. Le site comprend le tombeau royal et la chapelle Saint-Venceslas qui est le centre culturel de l'église renfermant la tombe de Saint –Venceslas, le roi des Tchèques. On y trouve aussi des  joyaux du couronnement comme la couronne de Saint-Venceslas (1346), le Sceptre royal et le Globe impérial (XVIè siècle).

L'horloge 

Située sur la tour gothique de l'Hôtel de ville de la vieille ville, l'horloge est un monument d'une importance radicale puisqu'à l'époque gothique elle fut le plafond de la science et de la technique tchèque.

L'église Saint Nicolas 

 Bâtie au XIX e siècle, cette église a une architecture qui frappe les visiteurs du fait des figures géométriques interpénétrâtes que l'on  y retrouve. Retenez que le musicien talentueux Wolfgang Amadeus Mozart lui-même a joué sur l'orgue qui se trouve dans l'église et qu'après son décès, une messe a été donnée dans ce même lieu Saint. Elle fut très importante en effet plusieurs milliers d'habitants de la ville assistèrent à cette messe.

Vyšehrad

 Il s'agit du lieu de résidence le plus ancien des princes de Bohème. Ainsi jusqu'au XIIeme siècle, le souverain de Bohême y résidait. Les plus belles places sont :
  • La rotonde romande. Elle fut dédiée depuis sa construction à St martin.
  • On peut découvrir aussi les casemates de 1742 qui sont d'immenses sous-terrains ou visiter Gorlice qui est une salle d'exposition qui présente plusieurs originaux des statues du Pont Charles.

La ville-nouvelle, et Mala Strana

La ville-nouvelle ( Nové Město), bâtie par une charte de Charles IV est un quartier très ancien de Prague. Il fut à partir du XIX ème siècle, le quartier du nationalisme tchèque avec la place Wenceslas, l'avenue nationale, et le théâtre national. On y retrouve également les monuments les plus anciens de Prague comme le couvent « slavon », la place Charles, le couvent franciscain…
 
Dans le quartier Mala Strana on compte un bon nombre de musées, comme le musée tchèque de la musique, la maison de Mozart, la galerie Nationale. Le quartier offre de riches collections qui en valent bien le détour. 

Les synagogues de la ville juive

Hormis la Synagogue Vieille-Nouvelle, cinq autres sont présentes en terre juive. Ainsi, on distingue, la synagogue Klaus qui fut la plus grande du ghetto, la synagogue Maisel accueille le Musée juif, la Pinkas considérée comme le lieu de souvenir des juifs tchèques et moraves décimés par les Nazis. On retrouve aussi  la synagogue Haute et l'Espagnole.

La colline de Pétrin

Pétrin est la colline la plus haute de la ville et de nombreux couples s'y rendent pour se promener. Elle  fascine de par la beauté de ses vergers et du funiculaire, qui permet d'atteindre le sommet de Pétrin. Il est possible d'utiliser les tickets de transport habituels pour se déplacer sur les wagons dont le degré d'inclination est identique à celui de la pente. A la fin de la visite l'occasion vous est offerte d'admirer la beauté du ciel à toute heure, grâce à  L'observatoire Štefánik.
 
Prague est en définitive une « sphère », culturellement accessible, historiquement fastueuse. Centre de plusieurs décisions décisives, elle relate fidèlement son passé tumultueux. Aujourd'hui, elle est un bassin récepteur de millions de touristes.   
 
 

 

 
château de Prague, Pont Charles, cathédrale Saint-Guy, Petřín, église Saint-Nicolas, Vyšehrad, Malá Strana, Nové Město, Staré Město, Josefov