Le mont Testaccio

vendredi 8 juillet 2011
Partager cet article

La « 8ème colline » romaine faite de tessons d'amphores, c'est-à-dire le mont Testaccio, a  donné son nom au quartier de Testaccio.

I) Bref rappel de l'historique du Mont Testaccio

Le Mont Testaccio était une décharge de l'emporium, un port fluvial voisin. L'intervalle qui va de la fin de l'époque républicaine jusqu'au milieu du IIIème siècle, correspond à la période d'utilisation de cette décharge. Devenant ainsi le lieu privilégié des parties de campagnes et des fêtes quelques siècles après son abandon, le Mont Testaccio se mue en réel Golgotha. Il a été pour le Chemin de Croix du Vendredi saint un véritable point d'aboutissement à partir du XVème siècle. Des fêtes typiquement romaines appelées Ottobrate  étaient célébrées au pied du Mont Testaccio, qui en devient le lieu privilégié. Ces fêtes commençaient à la fin des vendanges et étaient caractérisées par le défilé de charrettes chargées de cueilleurs de raisins. Ces fêtes étaient également l'occasion de faire des concours de poésie, de danse, de chant et de jeux.

Ces fêtes se terminaient par un arrosage au vin Castelli Romani. C'était dans les trous creusés au pied de la colline qu'étaient stockées les bouteilles de vin. Un autre fait marquant de l'histoire du Mont Testaccio, c'est qu'un des quartiers de la Rome moderne tient son nom de lui, il s'agit du rione  XX Testaccio ou quartier de Testaccio.

II) Description du Mont Testaccio

Sur ses 30 m de hauteur et ses 20 000 m2 de superficie, le Mont Testaccio en semi triangle serait une rampe s'orientant vers le nord-est, utilisée par les chariots depuis très longtemps. Des fouilles avaient révélé la présence d'amphores et indiquent quelles sont issues de couches superficielles provenant uniquement d'Espagne. Sur l'une des deux anses de ces amphores de forme sphérique et à huile, il y a une marque. Celle-ci indiquait les divers contrôles faits pendant le voyage et le nom de l'exportateur. Ces amphores portant « marqués au calame » ont commencé à être datées à partir des années 140 jusqu'au IIIème siècle.

III) Rome, capitale de la vie nocturne

Aussi animé que Madrid ou Paris, Rome est le lieu parfait pour s'éclater. Séjourner dans cette ville surnommée « capitale de la vie nocturne » vaut la peine car vous pourrez profiter de nuits romaines bien remplie en programmes. Les principaux endroits à ne rater sous aucun prétexte sont entre autres les pubs et les restaurants notamment à Trastevere. Le lieu de prédilection des amateurs discothèques quant à lui est le Testaccio précisément au Via di Monte et au Via Galvani. En plus des restaurants et des pubs, à San Lorenzo, se trouvant dans les alentours de l'Université La Sapienza, vous trouverez des lieux de réunion. En été, les berges du Tibre vous offriront un cadre idéal pour passer d'agréables moments.

IV) Le quartier de Testaccio, lieu phare de la nuit romaine

Situé au sud de Rome, en face du quartier du Trastevere, précisément sur le Tibre, le quartier Testaccio est réputé populaire. Cette excroissance est favorisée par l'activité du port se trouvant sur le Tibre. L'originalité du quartier c'est l'existence de bars creusés dans la colline dont les bris des amphores en témoignent largement les restes. C'est ce qui a favorisé l'activité des nuits à Rome qui est de plus en plus intense faisant de Testaccio un lieu phare de la nuit romaine. Cerise sur le gâteau : c'est dans le quartier Testaccio de tout Rome que vous dégusterez des plats dans ses populaires « trattorias » spécialisés en cuisine romaine traditionnelle. Testaccio, par ailleurs, abrite plusieurs endroits célèbres à visiter absolument. Le cimetière protestant où reposent Il y a également sur la place de Testaccio un marché très cool qui a lieu. Les anciens abattoirs du quartier qui font office de locaux pour le Centro Sociale-Ex-Mattatoio fait partie du patrimoine de Testaccio. C'est grâce à ce centre alternatif et autogéré que vous aurez droit à des concerts et des évènements riches et variés. Deux aspects assez différents étonnent au testaccio : le Centro Sociale Ex-Mattatoio évoqué ci-dessus et les night-clubs. Quelque soit votre style de vie, vos goûts, vous trouverez un endroit « fait uniquement pour vous ». Si vous êtes gay, retrouverez la communauté arc-en-ciel au bar gay-friendly Alibi pour une nuit à Rome de délire. Des programmations de jungle, de techno, de pop et house sont faits dans la presque totalité des clubs. Cependant, vous pouvez décidez de votre sélection musicale par rapport aux clubs. A titre d'exemple, vous aurez du rock au Zoobar, du latin jazz au Caruso-Cafè, de la world music au Villaggio Globale, etc.

nuit romaine, quartier testaccio, soirée à rome