Le Théâtre Bolchoï

vendredi 18 novembre 2011
Partager cet article

Le Théâtre BolchoïLe Théâtre Bolchoï

Danseuse du Théâtre BolchoïDanseuse du Théâtre Bolchoï

Le théâtre vu de l'intérieurLe théâtre vu de l'intérieur

Situé au centre de la Russie, à Moscou pour être le lieu de représentation des pièces de théâtre, d'opéra et de ballets, Bolchoï est l'un des théâtres les plus importants de toute l'Europe.  Depuis sa création en 1776, le théâtre Bolchoï fut un symbole national pour la Russie, le lieu convoité et largement fréquenté par les tsars du Kremlin et par Staline homme fort de l'URSS qui octroyait  de bonnes faveurs aux artistes russes.

A ses débuts, la troupe de Bolchoï présentait leurs spectacles dans des endroits privés et c'est à partir de 1780 qu'il se procure le théâtre de Petrovsky afin de produire des pièces et des opéras. Ce théâtre a été le lieu culte de plusieurs représentations historiques très connues dont le 4 mars 1877, le célèbre ballet Le Lac des Cygnes ou des compositions de Sergueï Valleilievitch Rachmaninov. La structure d'aujourd'hui construite en 1825 par l'architecte Joseph Beauvais, a remplacé le théâtre Petrovsky incendié en 1805.  Il a été dénommé Bolchoï   qui signifie « grand  théâtre » et produisait juste des spectacles russes à ses débuts. C'est vers 1840, que le théâtre commença à accueillir des compositeurs étrangers.

Rénovation

Après avoir été fermé durant plusieurs années et employé des milliers d'ouvriers et d'artisans, le théâtre de Bolchoï rouvre ses portes, plus magnifique que jamais. Ce théâtre fut totalement rénové, les stucs sont recouverts à la feuille d'or, les encadrements des miroirs sont magnifiés, les rideaux de la loge du Tsar comme ceux de l'avant scène sont d'un velours rouge profond orné d'une garniture  au fil d'or, recouverts de damassé de soie. Le rideau de scène a été parfaitement repris à la main, et les petits égarements  comme ce béton qui fut rajouté sous le plancher des fauteuils d'orchestre, disparut. Deux sols ont été ainsi établis. Le premier pour l'opéra qui est plus solide, plus robuste avec des ornements importants tandis que le second est plutôt fait en bois pour que les danseurs s'y sentent à l'aise.  La directrice de la société Restaurator M semble être satisfaite du résultat puisqu'elle déclare :   «Ce lieu, c'est un peu mon enfant, il est difficile et turbulent, mais on est fier de ce que l'on a ». A cela s'ajoute la salle de répétition casée sous la toiture, au sixième sous-sol.  Possedant  1700 places, le théatre de Bolchoï occupe une place importante sur le plan culturel et même économique de la Russie. Les  grandes productions nécessitent la mise en place de beaucoup de sources financières et un coup de 20 milliards de roubles, soit 500 millions d'euros a été débloqué. «  Bien mieux qu'un lifting, une renaissance », selon Katia Novikova directrice de communication des lieux, le Bolchoï est non seulement le plus grand opéra d'Europe mais sera bientôt l'une des plus grandes destinations touristiques.  L'opéra de Paris compte même s'y produire en 2013.

Le théâtre de Bolchoï est un monument national et franchit de loin l'espace musical. Cette architecture néoclassique se confond indubitablement avec l'histoire de la Russie. Durant la période des tsars, les cérémonies de couronnement étaient toujours suivies par une soirée solennelle au Bolchoï. Le critique Vladim Gaevski disait : « La sauvegarde du ballet classique constitue le principal apport de la Russie au patrimoine artistique mondial ». La danse brillera à nouveau de mille feux sur la scène du grand théâtre de Bolchoï.

kremlin, moscou, Théâtre Bolchoï, Grand Théâtre

A lire dans la même catégorie