La grande mosquée de Touba

lundi 13 février 2012
Partager cet article

Touba est avec Tivaouane, une des villes religieuses que compte le Sénégal. Située à 194 km à l'Est de Dakar, elle est la « Mecque » de la confrérie des mourides et est le lieu de pèlerinage de tous les pratiquants mourides, qui chaque année viennent s'y recueillir. Fondée en 1887 par Cheikh Ahmadou Bamba, elle compte en son sein une merveille d'architecture et d'histoire : la grande mosquée de Touba.

Fondation de la grande mosquée de Touba

La construction de cette mosquée fut décidée par Cheikh Ahmadou Bamba, et cela en 1926. C'est à Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké, fils et premier successeur de Bamba, à qui il est revenu de mener à bien le projet de son père. Celui-ci s'y investit corps et âme et dut faire face malgré tout à certaines difficultés. Tout d'abord il y a eu la crise économique de 1930 et la seconde guerre mondiale qui ont empiété sur la réalisation de l'ouvrage. Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké a ensuite dû faire face à la réticence des colons français, qui a l'époque étaient contre l'édification de cette mosquée. Il a quand même pu obtenir de l'administration coloniale un bail de 400 hectares, faisant ainsi débuter la construction de la moquée le 4 mars 1932. Enfin il lui fallut faire face au défaut de matériaux, ceux-ci ne pouvant être facilement acheminé de Diourbel à Touba. A sa mort, en 1945, la construction fut reprise par Mouhammadou Falilou M'Backé, second fils de Cheikh Ahmadou Bamba et successeur de Cheikh Mouhamadou Moustapha Mbacké. Malgré tous ces contretemps, la mosquée fut inaugurée le 7 Juin 1963 en présence du Président Léopold Sédar Senghor et de Mouhammadou Falilou M'Backé.

Architecture de la mosquée

Edifice le plus important de Touba, cette mosquée n'est pas qu'un simple lieu de prière. Pour les mourides, elle est d'une importance capitale car étant le souhait de leur guide, « Serigne Touba », qui en avait rêvé et en avait ainsi indiqué l'emplacement à son fils avant son exil. La construction de cette mosquée a nécessité 32 ans, 1.800.000 heures de travail, ainsi que 4.800 tonnes de pierre.

La grande mosquée de Touba est visible jusqu'à 10 kilomètres au-delà de la ville. Cela s'explique par son calibre. Gigantesque édifice, elle dispose de 5 minarets : 4 d'entre eux mesurent 66 mètres de haut et le dernier « Lamp Fall » mesurant quant à lui 86,80 mètres.

Six entrées se présentent à nous. Une entrée se situe à l'Est, il s'agit de la grande porte centrale, une entrée à l'Ouest et deux entrées de chaque côté latéral. Lorsque l'on y entre, on est subjugué par ce décor et surtout ce toit. De style arabe, il est une véritable merveille. A l'intérieur de la mosquée, situé au Nord-est, se trouve le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba. Dans une salle sobre sans aucun objet, mis à part ce tombeau, des fidèles viennent chaque année s'y recueillir.

Elle est aujourd'hui dotée de portes en bois avec une couronne dorée où est inscrit en lettre dorée : « Mouhamadou Rassoulilahi ». En haut des couronnes divisées en deux, permettant aux portes de s'ouvrir,  il est inscrit « Allahou » c'est-à-dire Dieu. Ces portes sont d'une beauté, merveilles architecturales contemporaines, elles apportent un cachet particulier à la structure.

L'histoire de la mosquée est intrinsèquement liée à celle de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Grand gardien et protecteur de cette ville sainte, sa piété, son humilité mais également sa foi se ressentent continuellement dans cette ville et plus particulièrement dans cette mosquée. 

mosquée de Toura, Cheikh Ahmadou Bamba

A lire dans la même catégorie