Les îles

L'ile de Karabane

mercredi 12 janvier 2011
La Casamance, région dotée d'une végétation riche et luxuriante, est loin de la vie citadine et trépidante qu'on s'attend à découvrir au Sénégal. Saviez-vous qu'au plus profond de cette contrée sereine se cache la merveilleuse île de Karabane ? Au creux des mangroves, des palmiers et des fromagers centenaires, l'île de Karabane au Sénégal  ressemble à un joyau magique dont la terre encore pure a échappé aux dérives de la main de l'homme. Conter l'histoire de l'île revient à remonter le temps quand en 1836, elle fut érigée en comptoir de commerce après l'arrivée des colons français avant d'être par la suite une capitale de la Casamance (1904).Longtemps considérée comme une plaque tournante de l'économie de la zone Sud du pays, elle fut durement ébranlée par le naufrage du bateau Le Joola qui assurait la liaison et le transport de produits et marchandises très prisés. Néanmoins, l'île de Karabane survit avec courage grâce à la culture de la terre et aux activités touristiques. Le mystère de l'île de Karabane au Sénégal lui est conféré par les bras de mers que forment les bolongs. Nul plaisir ne saurait supplanter celui de découvrir Karabane dans une charmante pirogue qui se balance au rythme des eaux. Ces mêmes eaux limpides laissent parfois entr'apercevoir des dauphins biens curieux qui se laisseront certainement caresser le dos si s'ils sont à portée de mains.

l'île aux coquillages

mercredi 8 décembre 2010
Faites vos valises, prenez deux semaines de congés car nous vous amenons sur une île unique en son genre : Fadiouth. Son peuplement est d'un hétéroclisme  confondant. Il y règne une fraternité et une tolérance  exemplaire à l'image du Sénégal .L'ancêtre qui est commun à presque toute la population est le roi Waly Mané. C'est de ce personnage que descendent les sérères, une ethnie qui constitue la presque totalité des  habitants de cette belle île. Ce qui fait la spécificité de Fadiouth par rapport au Sénégal, c'est le fait que les musulmans y soient  très largement minoritaires contrairement aux autres régions du pays.

La maison des esclaves sur 'île de Gorée

mardi 19 octobre 2010
L'esclavagisme est bien loin derrière nous. Mais il existe encore des vestiges qui nous rappellent à son souvenir. La maison des esclaves située sur l'île de Gorée aussi appelée la maison rose en est un. En 1780, le français Nicholas Pépin fut à l'origine de la construction de ce qui deviendra pour l'humanité un véritable mémorial. Mais cette affirmation est contrecarrée par le point de vue d'historiens affirmant qu'elle aurait été l'œuvre d'hollandais.