l'île aux coquillages

mercredi 8 décembre 2010
Partager cet article

Faites vos valises, prenez deux semaines de congés car nous vous amenons sur une île unique en son genre : Fadiouth. Son peuplement est d'un hétéroclisme  confondant. Il y règne une fraternité et une tolérance  exemplaire à l'image du Sénégal .L'ancêtre qui est commun à presque toute la population est le roi Waly Mané. C'est de ce personnage que descendent les sérères, une ethnie qui constitue la presque totalité des  habitants de cette belle île. Ce qui fait la spécificité de Fadiouth par rapport au Sénégal, c'est le fait que les musulmans y soient  très largement minoritaires contrairement aux autres régions du pays. D'aucuns surnomment cette magnifique île, le plus bel endroit du Sénégal. Personnellement, je leur donne entièrement raison. C'est ainsi que plusieurs touristes qui rechignaient à faire le déplacement estimant qu'ils avaient suffisamment visité d'île, ont reconnu avoir fait le bon choix en s'y rendant, du fait de sa pureté, ses coquillages, ses dunes et autres merveilles qui la rendent unique. Un sublime pont de bois relie l'île de Fadiouth à son cimetière. Plusieurs visiteurs (avant le voyage) pensent qu'il n'existe qu'une seule et unique commune dénommée Joal-Fadiouth au Sénégal .En réalité, les deux appellations « Fadiouth » et « joal »  sont souvent fusionnées (Joal-Fadiouth).Il s'agit donc de deux communes distinctes. Cette belle île doit en partie sa renommée  au Président-poète Léopold Sédar Senghor  qui  y naquit au début du XXème siècle(en 1906 plus précisément). Le sable propre et fin de Fadiouth, les parpaings ainsi que les petits monticules ornés de ravissants petits coquillages vous  rendront très vite nostalgique lorsque vous retournerez chez vous (un peu comme quand on quitte le Calvados et qu'on réalise qu'on ne pourra plus gouter aux « tripes à la mode de Caen »).
île, Fadiouth

A lire dans la même catégorie