Les célèbres cars rapides

lundi 18 octobre 2010
Partager cet article

Ils sont le lot quotidien de ceux qui souffrent le plus des aléas du transport au Sénégal : ce sont les cars rapides. Ces voitures de marque Renault, le plus souvent dépareillés et rabibochés à la va-vite assurent l'essentiel  du trafic en concurrence avec les bus au Sénégal. On en trouve deux types : -les oranges-bleu (Renault) affublés du pseudonyme de « rapides » avec une vingtaine de places. -les blancs de types Mercedes appelés plus communément Ndiaga-Ndiaye du nom du  plus grand transporteur sénégalais. C'est un type particulier de transport en commun qui permet de joindre en général un quartier populaire à un autre tout en évitant soigneusement le contrôle des agents de la circulation. Le personnel qui le dessert (chauffeur et apprenti) est loin d'être prévenant envers les clients ballotés d'un arrêt à un autre et qui n'ont pas la possibilité de se payer un taxi ou d'avoir leur voiture personnelle. Les prix vont de 50 à 200 francs Cfa pour les courtes destinations. Le voyage vers les régions du Sénégal en passant par le garage Pompier est plus cher et peut aller jusqu'à plus de 5000 francs Cfa. De nouveaux « tata » mènent quand même la tâche rude à ces sacrés cars rapides. Malgré les apprentis parviennent parfois à avoir des gains de plus de 50 000 francs le jour.
bus au sénégal, cars rapides, renault, sénégal, transport au sénégal, transport en commun