Le mont Everest

mercredi 4 janvier 2012
Partager cet article

Mont EverestMont Everest

L'Everest est le mont le plus élevé de la chaîne de l'Himalaya et se situe de part et d'autre de la frontière séparant le Tibet et le Népal. Son appellation locale au Tibet est « Chomolungma » et au Népal « Sagarmatha ». Avec une hauteur de 8850 mètres, il s'inscrit aussi comme le pic le plus élevé de la planète en prenant pour référentiel le niveau de la mer.

La petite histoire de l'Everest

L'Everest s'est formé suite à la collision entre le sous-continent indien et le continent asiatique.

Il se compose essentiellement de trois types de roches : des roches métamorphiques, des roches sédimentaires et des roches granitiques. Le nom « Everest » que porte le mont a connu un cheminement. Le mont fut d'abord nommé le « pic B » en 1847, puis « pic XV » en 1852. Les villes du Népal et du Tibet étant à l'époque fermées aux visiteurs étrangers et face à l'impossibilité de connaître le nom local ou indigène du moment, il lui fut donné le nom « Everest » par Andrew Waugh en souvenir de son prédécesseur Sir George Everest, qui fut chargé autrefois d'effectuer la triangulation des Indes Britanniques.

Le temps à l'Everest

Avec sa haute altitude, l'Everest connaît un climat avec des températures extrêmes et toujours glaciales. Durant la période hivernale, les températures sont les plus extrêmes. En janvier, mois le plus froid,  elles sont en moyenne de -36 degrés Celsius avec une maximale de -60 degrés Celsius. Les températures estivales sont quant à elles moins rudes quoiqu'elles demeurent très basses On relève durant le mois de juillet une température moyenne de -19 degrés Celsius. C'est en raison de ces températures, que le mont est considéré comme un troisième pôle.

Faune et flore

Bien que le climat de l'Everest soit rude, quelques rares plantes ont pu s'y tailler une place. On rencontre ainsi quelques herbes ainsi que des buissons parsemés sur les pentes inférieures du mont.  Du côté de la faune  une minuscule espèce d'araignée sauteuse noire a été découverte en 1924, à 6700 mètres d'altitude. De même quelques espèces d'oiseaux (Anser indicus ou Oie à tête barrée, Pyrrhocorax graculus ou  Chocard à bec jaune) ont été reconnues en vol sur les hauteurs du mont.

L'ascension de l'Everest

Longtemps resté un défi pour les alpinistes, l'Everest se présente aujourd'hui pour les professionnels de l'escalade comme un exercice à la fois éprouvant (températures glaciales) mais aussi périlleux (tempêtes et chutes de neige). Des précautions sérieuses sont donc à prendre en vue d'amoindrir les risques d'accidents. L'escalade peut se faire par plusieurs itinéraires mais les plus usuelles sont les arêtes sud-est (du côté du Népal) et nord-est (du côté du Tibet). L'arête sud-est est considérée comme l'itinéraire le plus facile, donc le plus recommandable. Les meilleures périodes pour effectuer l'escalade sont les mois d'avril et de mai. A cette époque de l'année, la vitesse des vents est réduite à un niveau raisonnable et plus praticable. 

Mont Everest, Everest, Sagarmatha, Chomolungma

A lire dans la même catégorie