Découverte de l'Arsenal de Venise

vendredi 14 octobre 2011
Partager cet article

Arsenal de VeniseArsenal de Venise

Entrée de l'ArsenalEntrée de l'Arsenal

Historique de l'Arsenal de Venise

L'arsenal de Venise encore appelé arsenal de la république Sérénissime, a été fondé en 1104 sous l'égide du doge Ordelafo Faliero.  Entouré par trois kilomètres de murailles crénelées de briques rouges, cet atelier divisa en deux parties le plus oriental des six sestieri de Venise, Castello et joua un rôle primordial dans la construction de l'empire vénitien. Ayant obtenu de l'Empire gréco- romain de Byzance la reconnaissance de la responsabilité politique et ducale, Venise n'avait cessé par conflit ou par alliance d'affermir sa puissance.

Ainsi, ce chantier naval permettait à l'empire de construire ses propres navires, ses flottes marchandes, ses propres armes, entreposer ses propres  munitions  et abritait sa propre flotte militaire. L'arsenal construisait aussi des voiliers légers et des navires de commerce, loués à des armateurs privés. Il était devenu au XIVème et au XVème siècle la plus grande usine du monde. Venise avait également obtenu des avantages maritimes et commerciaux considérables des deux Empires, et le commerce des épices lui réussissait tellement bien, qu'elle en avait le monopole. Sous la menace d'une invasion turque qui avait affaibli l'Empire byzantin, Venise a vu la surface de l'arsenal et sa production augmenter dans le but de protéger son armement naval de guerre. Ainsi, l'arsenal novissimo fut créé en 1473. Prés de 2000 ouvriers sont employés et fournissent 100 galères en 2 mois, grâce à ses bateaux de réserve. C'est vers la fin du XVIIIème siècle, que les activités de l'arsenals'affaiblissent à cause de l'occupation destructive, française et autrichienne.

Comment fonctionnait l'arsenal

A son apogée, la fabrique comptait 16000 ouvriers répartis sur les 25 hectares de surface. Ils assuraient la production des fusils, des rames et mâts, et veillaient à l'activité des résines  des fonderies, des entrepôts de bois, de charbon, de poudre, et à l'entretien des hangars d'artillerie et des cales sèches. A l'intérieur  des structures, un système de passage fut installé : on pouvait progressivement charger les instruments comme les cordages, les balistes ou encore les mortiers et les rames. La création des navires était extrêmement étudiée et rationnalisée et  la production fut  rocambolesque.

Visiter l'arsenal de Venise et son musée

L'extérieur de l'arsenal montre un portail piétonnier qui date du XVème siècle, monument historique de la Renaissance, s'inspirant de l'esthétique antique. Il est décoré de part et d'autre, par des dieux antiques et des statues de lions rapportées des guerres d'Orient menées par la Sérénissime. Le plus grand d'entre eux vient du Pirée, le port d'Athènes, et a été acquis lors de l'affrontement qui opposait  les Vénitiens aux Turcs en 1687 alors que les deux derniers proviennent de Constantinople lors de la conquête de la ville par la 4éme croisade. Arsenal de Venise est aujourd'hui occupé par la marine nationale, et n'est ouvert au public que lors des biennales. Quant au musée de l'Arsenal, il est dédié à l'histoire de la marine vénitienne et italienne. On y voit  de magnifiques jonques de l'Extrême orient et une splendide collection de maquettes de bateaux vénitiens, avec l'incontournable Bucentore, qui était le navire du doge. On y trouve aussi des  parcelles de navires, des bannières, des figures de proue.

Arsenal, Arsenal de Venise, Castello, flottes marchandes, flottes militaires, musée de l'Arsenal

A lire dans la même catégorie